logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

"Inquiétudes" autour de l'avenir de l'hôpital de La Ciotat

La construction d'un grand hôpital public à Aubagne dont la récente fusion avec celui d'Allauch, pourrait avoir des répercussions sur la direction voire sur l'avenir du centre hospitalier Ciotaden, selon le maire de La Ciotat. 

Un changement majeur se profile dans le paysage hospitalier de nbotre région avec la nomination de Stéphanie Luquet, actuelle directrice de l'hôpital d'Aubagne depuis 2020, à la tête de l'hôpital d'Allauch à partir du 1er avril.

Cette décision stratégique vise à renforcer la collaboration entre les établissements et à attirer du personnel médical qualifié. Ce rapprochement entre Aubagne et Allauch susciterait "des espoirs quant à l'amélioration des services de santé".

UN NOUVEAU CENTRE HOSPITALIER POUR UN BASSIN DE 230 000 HABITANTS

Car l'initiative majeure dans cette évolution est la construction d'un nouvel établissement de santé sur le site des Gargues à Aubagne, en remplacement de l'hôpital Edmond Garcin. Prévu pour 2030, cet établissement offrira des capacités de soin accrues pour servir une population de 230 000 habitants, répondant ainsi aux besoins croissants de la région.

Cependant, cette transformation suscite des préoccupations à La Ciotat, a en croire le maire (LR) Alexandre Doriol qui a récemment exprimé dans un communiqué, son inquiétude quant à l'impact potentiel sur l'hôpital local "Si la naissance de cet équipement devait remettre en question l’existence de notre hôpital ou même simplement générer une direction commune avec des décisions prises ailleurs, à notre place, je m’y opposerai formellement et mettrai en œuvre tous les moyens pour maintenir un équipement hospitalier digne de ce nom en faveur de mes concitoyens".

Les craintes sont également partagées par l'opposition municipale "La Ciotat perd peu à peu ses habitants et ses services publics au profit du tourisme. L'État cherche à faire des économies, et notre ville est en train de lui offrir cette opportunité !" lance Lionel Giusti conseiller municipal d'opposition faisant une allusion à peine voilée aux fermetures successives à La Ciotat du tribunal d'instance, du centre des impôts, de la sécurité sociale et prochainement de deux classes communales.

"Aujourd'hui, je me méfie de ceux qui versent des larmes de crocodile" ajoute celui qui est aussi, président de "Les Ciotadens", mouvement citoyen vivement engagé contre l'"explosion des locations saisonnières" et les difficultés à se loger pour les habitants de La Ciotat.

Photo : ©Fréquence Nautique - (archive)

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).