La proposition de végétaliser le port de La Ciotat fait débat

« Les Ciotadens » veulent faire revenir la nature en coeur de ville, Patrick Boré ne l’entend pas de cette oreille.

Un plan de végétalisation, voilà l’ambition du mouvement citoyen « Les Ciotadens »qui vient affiner un peu plus, un projet municipal en vue du prochain mandat 2020/2026.

Neuf points concrets ont été détaillés sur le site internet du mouvement « nous souhaitons faire revenir les espaces naturels en cœur de ville et mettre fin à l’hyperdensification et à la bétonnisation » explique Lionel Giusti président de « Les Ciotadens ».

La volonté d’intégrer la dimension végétale et paysagère dans l'ensemble des projets d'aménagement, de construction et de rénovation est au cœur des ambitions du mouvement « Les Ciotadens » . « On reproduit les erreurs du passé en construisant au ras des trottoirs, sans laisser d’espace de respiration » déplore Jean Pierre Repiquet vice-président du mouvement « Les Ciotadens ».

C’est ainsi que parmi les neuf mesures phares du plan de végétalisation, la réhabilitation du jardin de la ville est proposée dans le but de créer un « vrai » parc végétal en coeur de ville. « Nous voulons aussi, étendre le "Parc du Domaine de la Tour" car nous rejetons le projet de la municipalité sortante qui consiste à construire un complexe aquatique bétonné dans un secteur (déjà) surchargé par : le trafic routier, les zones commerciales et les réalisations en cours » indique Lionel Giusti.

« IL Y A ENCORE DES GRUES PARTOUT »

De son côté Patrick Boré maire (Les Républicains) qui achève son troisième mandat, a récemment annoncé qu’il n’était pas possible selon lui, de végétaliser le port de La Ciotat « conformément aux directives des bâtiments de France » ce à quoi Jean Pierre Repiquet réplique « lorsque la métropole présente un projet pour la ville, il vaut mieux regarder deux fois. En ce qui concerne les espaces ombragés et la végétalisation sur le port, il y a probablement eu négligence…» suppose l’ancien élu de la communauté urbaine (Marseille Provence Métropole).

"Parle-t-on du même organisme ? Les bâtiments de France n'ont-ils pas autorisé la construction d’un mastodonte de béton ultra-moderne (ndlr hôtel de luxe sur le bld A. France) à 150 mètres de la chapelle des pénitents bleus, un monument du XVIII siècle, classé historique ?" sourit Lionel Giusti avant d’ajouter « soit le maire sortant est de mauvaise foi, soit il est dépassé par une situation qu’il a lui-même, créé ».

Le président des « Ciotadens » revient sur le récent « virage au vert » du maire de La Ciotat à cinq mois des élections municipales « nous ne demandons pas à Patrick Boré de verdir sa communication pour faire bien avant les élections, nous voulons qu’il cesse de signer des permis de construire pour laisser une chance à La Ciotat de demain, car force est de constater, il y a encore des grues de partout ! » rétorque Lionel Giusti.

Le plan de végétalisation de "Les Ciotadens", en ligne : ICI

Par ailleurs, le mouvement citoyen « Les Ciotadens » réunit ses militants et ses sympathisants ce jeudi 24 octobre 2019 à 19h à la brasserie « La Terrassa » avenue Émile Bodin, zone commerciale Ciotat Parc à La Ciotat.

Photo : CB (archives)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).