La Ciotat : des parents d'élèves inquiets par l'insalubrité aux Séveriers

Des parents d'élèves ont signalé des signes de dangerosité pour les enfants scolarisés aux Séveriers. La mairie a été avisée mais les travaux se font attendre. 

C'est après une visite et différents témoignages que des parents d'élèves ont avisé le service municipal de la mairie de La Ciotat en charge de la vie scolaire et Mireille Benedetti adjointe au maire déléguée à l'éducation (avant que Patrick Boré lui retire sa délégation suite à un différend politique) de l'insalubrité et des signes de dangerosité (voir photo ci-dessus) de l'école élémentaire Maria Fabry. L'établissement scolaire est situé dans le quartier des Séveriers à La Ciotat.

"Suite à de nombreuses relances de parents inquiets quant à l'avancée des travaux prévus dans la cour, de nombreux points, toujours non-résolus depuis de nombreux mails et conseils" précise en introduction, une lettre adressée à la maire de la Ciotat par Christina Raffaelli qui a contacté notre rédaction "En tant que déléguée de parent d’élèves, et en leur nom, je dépose à nouveau cette demande . 
Le fond de la cour n’est que détachement de blocs de pierre qui tombent régulièrement et représentent un danger. Beaucoup de grosses pierres sur le sol qui peuvent être un danger pour les enfants".

L'école élementaire Maria Fabry autrefois appelée "école des Séveriers" a été construite, il y a une cinquantaine d'années

"La sécurisation de ce mur, tout au long de la cour est primordiale pour que les blocs de pierre cessent de se détacher (demande faite lors de plusieurs conseils). Cette description est valable également pour le mur de la cour du CLAE. 

Autre point tout aussi important : les avancées sortie/entrée de classe sont fissurées et à tout moment de gros blocs peuvent se détacher et tomber( points relevés depuis longtemps). Il est donc nécessaire de prévoir la réfection de ses avancées."

Celle qui s'exprime au nom des parents d'élèves, s'interroge "juste à côté de la classe CP/CE1 un trou béant fermé par une planche déposée ne couvrant même pas la totalité du trou. A quoi sert ce trou ? Des racines déforment le sol du début de cour ce qui est accidentogène : un réagréage du goudron est plus que nécessaire. Ainsi que sur la partie entre les arbres et la cour basse.

Néanmoins, lors de notre visite de ce 14 novembre au matin (date à laquelle j’ai pris les photos jointes), nous avons constaté un tracé jaune sur cette surface : de proches travaux sont-ils prévus ?"

Christina Raffaelli relève aussi, qu'"une partie de la pente inter-cour a été sécurisée mais pas du côté de la table de ping pong. La bouche d'égout ne peut évacuer l'eau et créer un terrain boueux et plus que glissant (problème récurent depuis longtemps)".

Les intempéries de l'automne, un argument qui vient peser dans la balance pour réclamer des travaux de toute urgence dans l'école Ciotadenne "avec toutes ces pluies le risque est assez élevé, le mur , la bouche d'égout, les pentes glissantes, pas de préau (un seul préau qui peut protéger maximum 60 enfants sur 250) pour protéger nos petits, les avancées... Il faut agir rapidement !" conclue la demande formulée à la mairie de la Ciotat, en date du 21 novembre dernier à l'attention des personnes en charge de la vie scolaire.

Ne voyant rien venir de la part de la mairie de La Ciotat et constatant l'avancée des dégradations, des parents d'élèves ont décidé de médiatiser la situation.

Photo : DR 

La rédaction

 

 

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).