Municipales à La Ciotat : Où en sommes-nous ?

Dans 70 jours, les Ciotadens seront appelés à élire un nouveau conseil municipal pour les 6 prochaines années. L'échiquier est (presque) en place...

Les élections municipales se dérouleront le dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour, le dimanche 22 mars 2020 pour le second tour. À 70 jours du scrutin, voici une radiographie des candidatures et des probabilités.

LE SORTANT :

Patrick Boré tête de liste « Les Républicains ». Maire de La Ciotat depuis 2001, son mandat est cumulé avec la vice-présidence du conseil département des Bouches du Rhône, il est aussi, président de la la SEMIDEP. Malgré ses ennuis de santé annoncés publiquement cet automne, Patrick Boré brigue un quatrième mandat à la mairie de La Ciotat. Cependant, face à un bilan marqué notamment par une forte urbanisation, le manque d’infrastructure, l’usure et une famille politique divisée, le maire sortant semble cette fois, en difficulté.

LES CHALLENGERS :

Hervé Itrac, transfuge de l’UMP, Filloniste de la première heure, l’avocat Ciotaden a rejoint le Front National avant les municipales de 2014. Elu conseiller municipal d’opposition, Hervé Itrac vole la vedette à Yann Farina et devient le chef de file du parti de Marine Le Pen. 

Karim Ghendouf, benjamin de Rosy Sanna (ancien maire PCF) en 2001, le conseiller municipal communiste n’a pas cessé depuis, de manquer une élection sans toutefois là remporter. Pour mars 2020, il ressort la recette de 2014 en ajoutant « plus que jamais » et formera une liste avec le PS et EELV. Cependant, l’union à gauche est ratée, La France Insoumise de Jean Luc Mélenchon fera cavalier seul.

Mireille Benedetti sera l’évènement de la fin de l’année, sa candidature annoncée en conseil municipal en l’absence de Patrick Boré a provoqué un tollé dans les rangs de la majorité municipale. Depuis, la conseillère régionale proche du Renaud Muselier (Les Républicains), essuie de vives critiques sur les réseaux sociaux, souvent de la part de ses anciens alliés… 

Yann Farina est arrivé deuxième derrière Patrick Boré aux élections municipales de 2014 sous la bannière du Front National. Depuis le conseiller municipal d’opposition a claqué la porte du parti Le Peniste et a créé « La ligue patriotique ». Une organisation politique que certains observateurs classent toutefois, dans les rangs de l’extrême droite. 

Michel Buscetti absent de la scène politique locale depuis son échec aux élections cantonales de 2011 alors qu’il formait un binôme avec Laurence Sérafin (aujourd’hui conseillère municipale de Patrick Boré), l’ancien adjoint au maire de Jean Pierre Lafond (UDF/RPR) revient en 2020 avec la volonté de former une liste « sans étiquette ».

IRA, IRA PAS ?

Christine Abattu ancienne colistière socialiste de Jean Pierre Repiquet aux municipales de 2008, la conseillère municipale d’opposition s’alliera aux municipales de 2014 à la liste conduite par le communiste Karim Ghendouf. En 2017, les élus socialistes Christine Abattu et Saïd Zenafi soutiendront Emmanuel Macron et rejoindront « La République en Marche ». Fracturé entre les candidatures de Patrick Boré et de Mireille Benedetti, le collectif Ciotaden du parti présidentiel ne devrait toutefois pas former de liste en mars 2020. 

La France Insoumise. Après une réunion publique en décembre dernier, les militants du parti de Jean Luc Mélenchon viennent d’inaugurer une permanence politique au 1, rue Louis Vignol à La Ciotat. Tout laisse à croire qu’une liste "La Ciotat en commun" se prépare…

Lionel Giusti a été le premier à claquer la porte de la majorité municipale en 2014. Sa démarche sera suivie par Guy Sauvayre et bien plus tard par Mireille Benedetti. Entre rébellion et prise de position, l’ancien adjoint aux sports « libéré » n’est pas resté inactif. Le ciotaden engagé crée en 2018, aux côtés de deux anciens élus locaux, le mouvement citoyen « les Ciotadens ». L’organisation politique locale indépendante prône la citoyenneté et l’écologie, elle est très active sur le terrain. En ce qui concerne sa candidature aux municipales, le président de « Les Ciotadens » devrait prochainement faire une annonce.

Les électeurs ont jusqu’au 7 février 2020 pour vérifier leur droit de vote et/ou s’inscrire.

Les listes candidates composées d'au moins 39 noms, devront être déposées en préfecture des Bouches du Rhône au plus tard le 27 février 2020. Le troisième tour (élection du Maire par le conseil municipal élu) aura lieu tout début avril 2020. 

À La Ciotat, la campagne des élections municipales est (enfin) lancée…

Photo : CB
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).