Municipales : Lionel Giusti dévoile son programme pour La Ciotat

Hier soir, le candidat aux élections municipales à La Ciotat a présenté le programme de la liste « pour une ville qui respire ». Il a dévoilé quelques axes d’un projet qui se veut « éco-responsable » pour les six années à venir.

Les grandes lignes du programme de la liste « pour une ville qui respire » ont été dévoilées hier soir dans une brasserie Ciotadenne. Elles ont été annoncées en dix points :

  • Mettre fin à l’urbanisation massive
  • Réduire le coût du stationnement
  • Embellir le cadre de vie
  • Lutter contre la pollution
  • Améliorer le service public
  • Faciliter la mobilité
  • Défendre le petit commerce
  • Nommer un référent municipal dans chaque quartier
  • Recevoir les habitants dans le bureau du maire
  • Réorienter les missions de la police municipale

Lionel Giusti propose de réduire la taxe foncière de 0,6% par an tout au long du prochain mandat.

Le candidat citoyen veut sauver le cinéma “Lumière” pour en faire le lieu central de la vie Ciotadenne, un lieu d’échange de culture ouvert à tous sans oublier la création d’une salle “vintage” avec programmation des films des années 70/80/90.

Il propose la création de la cité de la transition écologique : un pôle économique et écologique d’ampleur, à la croisée des entreprises, des universités et des citoyens, tourné vers la création d’emplois, la formation aux métiers de demain, l’innovation dans la transition écologique. Mais aussi, la végétalisation du port de La Ciotat « le projet est prêt il ne nous reste plus qu’à le faire valider par la future majorité de la Métropole », la sécurisation de la voie douce avec l'installation de vraies pistes cyclables.

ProjetPortLct

En projet, la végétalisation du port rénové de La Ciotat - (Image "Les Ciotadens)

La liste « pour une ville qui respire » veut aussi réorienter les missions de la police municipale et souhaite rendre le stationnement gratuit dans toute la ville chaque premier samedi du mois. La vignette annuelle passerait à 1€ pour les habitants.

Lionel Giusti souhaite garantir l’accès de tous à tous les droits sociaux, en allant notamment au-devant des publics les plus fragilisés. Soutenir les aidants, par la construction de maisons de répit, et la mise à disposition de personnels pour les familles. Augmenter les solutions d’hébergements pour les femmes victimes de violence.

Il a aussi prévu de mettre en place des consultations citoyennes. Des réunions publiques seront organisées dans les quartier ainsi que des commissions extra-municipales.

La tête de la liste « pour une ville qui respire » annonce « une gestion municipale plus transparente ». Il a prévu de faire signer une charte d’éthique à son équipe.

La parole a ensuite été donnée à certains de ses colistiers, Brigitte Padovani favorable à l'instauration d'une "ville inclusive". Yves Jambilloux est revenu sur le budget de la ville et les futures orientations budgétaires. Denis Bunelier a annoncé qu'il fallait stopper l'urbanisation dans les campagnes et se consacrer plutôt à la réhabilitation du centre-ville. Eric Lujan veut une déchetterie gratuite pour tous et revoir l'aménagement du marché dominical "trop long et certainement trop chaud cet été". Le mot de la fin a été pour Jeremy Rouja 24 ans, benjamin de la liste et la ferme volonté de lutter contre l'habitat indigne.

Un programme qui selon lui, est conforme avec la réalité suivant les compétences de la ville malgré la pression métropolitaine « dans ces élections, rien n’est figé à Marseille, non plus ! » lance t-il. 

Avant de clôturer la soirée, Lionel Giusti a mis en garde les « vendeurs de rêves » et les propositions fantaisistes.

La liste a été déposée en Préfecture des Bouches-du-Rhône, elle sera officiellement présentée au public, le jeudi 5 mars 2020.

Photo : AB

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).