La Ciotat : Arlette Salvo à la place de Patrick Boré

La majorité municipale vient d’élire Arlette Salvo pour un mandat de 6 ans à la tête de la mairie de La Ciotat. Elle remplace Patrick Boré parti au Sénat.

« J’ai encore des projets pour six ans » avait lancé dans la presse Patrick Boré alors maire de La Ciotat candidat à sa succession. Oui, mais ça c’était avant.

Réélu maire de La Ciotat le 4 juillet 2020, Patrick Boré aura au final, effectué seulement deux mois de son nouveau mandat. La raison ? Inscrit sur la liste des sénatoriales en 2014, il est venu remplacer Sophie Joissain récemment élue adjointe au maire d’Aix-en-Provence. L'ancienne sénatrice des Bouches-du-Rhône a démissionné le 4 août dernier « pour se consacrer à sa commune ».

La loi portant sur le non-cumul des mandats ne permet pas à un parlementaire d’occuper une fonction dans un exécutif local. Par conséquent, Patrick Boré devenu Sénateur, a été contraint de démissionner également de son poste de vice-président du département des Bouches-du-Rhône.

Il reste néanmoins, conseiller municipal de La Ciotat.

Ce samedi matin, les élus ciotadens se sont réunis une fois de plus, à la salle Paul Eluard en raison des risques sanitaires. Ils étaient convoqués pour élire à nouveau, le maire de La Ciotat. Deux fois en trois mois…

Avant de passer au vote, Hervé Itrac (RN) Karim Ghendouf (PCF) puis Lionel Giusti (LC) ont pris la parole.

DÉMISSION DU CONSEIL MUNICIPAL ? 

« Un maire ne se nomme pas, un maire ne s’improvise pas, un maire doit être avant tout, approuvé par une consultation populaire […]
C’est la raison pour laquelle, je vous propose une démission collective et simultanée du conseil municipal » a lancé le Président des Ciotadens.

 
 

Mais le conseil municipal ne démissionnera pas, Arlette Salvo sera élue maire de La Ciotat grâce aux vingt-neuf voix de la majorité municipale. Face à elle, Hervé Itrac (RN) obtiendra deux voix, on notera toutefois quatre abstentions. Karim Ghendouf de la liste "La Ciotat nous rassemble" n'a pas souhaité se présenter.

Dans sa logique, le groupe « Ensemble pour La Ciotat » n'a pas participé au vote. "Nous ne présentons pas de candidat et nous ne participons pas au vote" a lancé (sans micro) Denis Bunelier avant de quitter la salle avec son groupe. « Il faut être lisible en politique, surtout lorsqu’on est dans l’opposition » a ajouté Lionel Giusti à sa sortie. 

ARLETTE SALVO MAIRE DE LA CIOTAT

Arlette Salvo est la deuxième femme maire de La Ciotat. Sa prédécesseure Rosy Sanna (PCF) avait été élue en juin 1995, préalablement choisie par le suffrage universel en tant que tête de liste.

Photo : CB (archives)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).