Stupéfiants : une plateforme pour signaler les points de deal près de chez soi

Le ministère de l'Intérieur veut recourir à internet pour dénoncer la vente de drogue dans son quartier. La mesure déjà utilisée par certaines communes, semble concluante.

Après une plateforme de lutte contre les discriminations en février, le gouvernement met à nouveau les citoyens à contribution sur ses sites internet. Gérald Darmanin a annoncé ce mercredi 3 mars l’ouverture d’une plateforme permettant à chacun de signaler à la police et à la gendarmerie les points de deal près de chez lui.

À partir de ce jour, chaque citoyen pourra faire ce signalement sur « moncommissariat.fr » et en zone gendarmerie sur « ma brigade numérique », a-t-on précisé au ministère de l’Intérieur. Les informations seront ensuite transmises aux policiers et gendarmes concernés, a-t-on ajouté.

Il y a quelques mois en France, certaines communes comme celle de Beauvais, ont pris les devants. L'expérience semble porter ses fruits.

S'agissant de l'amende forfaire de 200 euros pour usage de drogue, Gérald Darmanin a cité le chiffre de 44.124 infractions relevées entre le 1er septembre 2020 et le 28 février 2021 dont 3978 dans les Bouches-du-Rhône.

Photo : @prefpolice13 - (archives, illustration)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).