Des habitants inquiets par l'urbanisation de La Ciotat

La Ciotat poursuit sa politique en matière d'urbanisation. Certains habitants s'interrogent sur les conséquences et le devenir de la qualité de vie.

"La Ciotat va devenir invivable ! Les effets collatéraux du bétonnage à outrance vont générer un flot considérable de véhicules sur les axes principaux d'une « ville cul-de-sac » qu’est La Ciotat" à l'image de Jean Pierre L., beaucoup de Ciotadens n'accueillent pas avec enthousiasme les différents programmes immobiliers en cours. Certains se situent en entrée et d'autres en coeur de ville.

Dans le "courrier des auditeurs" adressé à notre rédaction, le Ciotaden énumère les constructions en cours et s'inquiète des conséquences "Avenue Emile Ripert, Résidence l’Archipel, construction de 76 logements, c'est-à-dire 150 voitures de plus dans la ville. Avenue Guillaume Dulac, construction de 247 logements c’est 500 voitures de plus sans compter les 20427m2 de terres agricoles qui disparaissent. Le chantier naval, 700 emplois maintenant et 900 de plus après la création le l’ascenseur et du village d’entreprises, c’est 1600 voitures. 

ConstructionsLct

La construction de la zone de loisirs suscite de nombreuses réactions sur les conditions de circulation déjà saturées dans le secteur aux heures de pointe - (Photo : DR)

Notre auditeur ne manque pas de souligner ses inquiétudes lorsque les travaux de la zone de loisirs seront terminés "rond-point de l’Ancre marine, construction du multiplexe, hôtel, restaurants, espace loisir, ce rond-point souvent saturé et déjà dangereux actuellement deviendra impraticable".

TraficSatureLct

Sur la D40B entre la sortie du péage et l'entrée de La Ciotat, le trafic routier est régulièrement saturé aux heures de pointe. Dans le même secteur, viendra bientôt s'ajouter la fréquentation de la future zone de loisirs - (Photo : DR -archives-)

Mais si tous ces projets immobiliers se développent, c'est aussi parce le bord de mer de La Ciotat est indéniable et que les demandes de logements y sont conséquentes. La présence d'une gare, d'un péage et sa position géographique entre trois grandes agglomérations (Toulon, Marseille et Aix-En-Provence), ne sont sans doute pas étrangère à ce phénomène.

Et puis, les Ciotadens ont eu l'occasion de s'exprimer l'an dernier, lors des élections municipales. Des listes opposées à la municipalité actuelle proposaient de mettre un frein à l'urbanisation. Elles n'ont visiblement pas été choisies par la majorité des électeurs. Peut-être aussi, que les 61% d'abstentionnistes le regrettent déjà...

Photo : DR (archives)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).