La Ciotat : « Les Ciotadens » pour une « climatisation verte » dans les classes

Le mouvement citoyen veut préparer les écoles municipales au changement climatique avec une énergie verte.

En finir avec des températures inférieures à 15°C dans des classes l’hiver et supérieures à 30°C l’été, voilà une des ambitions des « Ciotadens » évoquées jeudi soir, lors de la réunion mensuelle du mouvement citoyen.

Rien de mieux que d’être installés sous les mûriers décorés de guinguettes colorées dans le jardin de la pizzeria « chez Bartoch » avenue Jules ferry à La Ciotat avec encore 32°C à 19h, pour parler des conséquences du réchauffement climatique à La Ciotat.

ReunionLesCiotadens

Depuis plusieurs années, des parents d’élèves montent au créneau pour signaler notamment, par l’intermédiaire des réseaux sociaux, les conditions difficiles dans lesquelles étudient parfois nos jeunes écoliers.

La plupart des écoles maternelles et élémentaires de La Ciotat, a été construite dans les années 60 et 70, elles sont aujourd’hui confrontées au dérèglement climatique. Les hivers peuvent être brutalement froids et les étés caniculaires. Autre phénomène, dans notre région les étés jouent régulièrement aux prolongations alors que la durée des grandes vacances a été raccourcie. Les conditions pour étudier deviennent alors parfois, compliquées.

Pour s’adapter et préparer l’avenir, le mouvement citoyen « Les Ciotadens » étudie la possibilité d’installer une « climatisation verte » dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune.

Des appareils « split » à climatisation réversible, froid l’été et chaud l’hiver, seraient installés dans chaque classe et seraient alimentés en partie par des panneaux solaires.

2800 HEURES DE SOLEIL PAR AN : L’ÉNERGIE VERTE DE LA CIOTAT

La Ciotat bénéficie de 2800 heures d’ensoleillement environ par an, une énergie que « Les Ciotadens » entendent utiliser pour faire fonctionner en partie les climatisations dans les écoles en récupérant l’énergie produite par la pose de panneaux photovoltaïques sur les toits des écoles. L’autre partie pourra être revendue à Enedis

Selon une première étude, l’investissement de cette installation serait de l’ordre de 200 000 euros environ. « Mieux que les 70 000 euros investis dans l’écran géant, toujours en panne » ironise Lionel Giusti président de « Les Ciotadens ».

La proposition a été favorablement accueillie par les militants venus nombreux et devrait s'inscrire dans le programme du mouvement « Les Ciotadens » en vue des prochaines éléctions municipales qui se tiendront en mars 2020 à La Ciotat, "pour une ville plus verte, plus humaine, plus juste…".

Photo : Illustration et LC Photos

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).