La Ciotat : Les travaux nocturnes de la voie douce, empêchent les riverains de dormir

Sur l’avenue Guillaume Dulac, les riverains n’arrivent plus à dormir la nuit. En cause, le prolongement de la voie douce.

Vivre près d'un chantier n'est pas de tout repos pour le voisinage. Même si les travaux ne sont pas amenés à s'éterniser, les troubles qu'ils entraînent peuvent porter atteinte aux riverains et lorsque cela se produit la nuit, les nuisances deviennent rapidement insupportables.

Marteau-piqueur, bruit assourdissant d'une pelleteuse en marche, vibrations… Depuis plusieurs semaines, les habitants de La Ciotat domiciliés sur l’avenue Guillaume Dulac, à hauteur du futur passage piéton de la voie douce, n’arrivent plus à dormir comme en témoigne la vidéo (ci-dessous) filmée par une riveraine.

En cause ? Les travaux relatifs à la construction du prolongement de la voie douce qui doivent être terminés avant le 1er tour des élections municipales en mars 2020…

Selon nos informations, les entreprises présentent sur le chantier le voie douce, seraient autorisées à travailler de jour comme de nuit « pour éviter de perturber la circulation le jour ».

Cependant, la dérogation permettant de dépasser les horaires fixés par les arrêtés municipaux n’autorise pas tout. En effet, les encombrements des parties communes ou le vacarme d'un marteau piqueur, s'ils dépassent ce qui est "normalement" admis, représentent dans ce cas, des "nuisances anormales de voisinage d'un chantier" et peuvent par conséquent, faire l’objet d’un dépôt de plainte.

Les sanctions juridiques peuvent aller de la simple amende fixée aux environs de 1 500 € à l'arrêt pur et simple des travaux.

Photo : CB
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).