La Ciotat : crise du logement social sur les marches de la mairie

Des manifestants se sont rassemblés hier soir, pour soutenir Mme Crivello et revendiquer le droit au logement pour tous.

Hier soir vers 18h, une centaine de personnes s’est rassemblée autour de Jenna Crivello. Cette mère de cinq enfants réclame un logement social à La Ciotat depuis presque un an. Elle en est venue à manifester son désespoir sur le parvis de l’hôtel de ville de La Ciotat.

Une démarche qui a largement été diffusée sur les réseaux sociaux et qui n’a pas laissé des Ciotadens insensibles.

Parmi les manifestants présents hier soir sur les marches de l’hôtel de ville, des gilets jaunes, des élus de l’opposition municipale RN et ex-FN ainsi qu’une délégation du mouvement citoyen « Les Ciotadens » qui un peu plus tôt dans la matinée a diffusé sur son compte Twitter, un message à l’attention du maire de La Ciotat afin de lui demander de s’expliquer sur le cas de Mme Crivello.

PAS DE T5 "SOCIAL" DEPUIS 2015

Le Tweet des « Ciotadens » a visiblement été lu. Quelques heures plus tard, la municipalité de La Ciotat est sortie de son silence et a diffusé un message sur Facebook « Il faut d’abord savoir que cette mère de famille est suivie avec une grande attention par les différents services sociaux. Elle habitait Marseille depuis huit ans où elle était locataire d’un appartement qu’elle a quitté au mois de janvier 2019 afin de revenir sur La Ciotat. La Ville est pleinement consciente des difficultés de cette famille notamment du fait de la présence d’un enfant en situation… » précise le communiqué avant d'indiquer que "la ville ne dispose pas d’un appartement de type 5 depuis le 23 décembre 2015".

Des propos qui ont fait réagir un Ciotaden présent hier soir, dans la manifestation « Il y a du béton partout dans cette ville et des gens dorment dehors, il faut qu’on m’explique ! »

Le communiqué de la mairie indique aussi que « Mme Crivello ne serait pas présentée au dernier rendez-vous qu’elle avait pris avec le service logement » des propos aussitôt contestés par l’intéressée, ce mardi matin, auprès de notre rédaction.

JennaCrivello censored 2

Mme Crivello et deux de ses cinq enfants sur les escaliers à l'entrée de l'hôtel de ville de La Ciotat - (Photo : Facebook)

Pour conclure, la municipalité de La Ciotat précise que le « sit-in » de Mme Crivello sur les marches de la mairie, le soir « ne permet en rien d’accélérer la procédure, pas plus qu’elle ne lui permettra de passer devant d’autres familles qui connaissent également des difficultés et qui respectent les procédures légales ».

Sur les réseaux sociaux, une internaute indique : « il y a des logements neufs qui sont vacants à La Ciotat, boudés par les investisseurs certainement à cause de leurs prix trop élevés par rapport à leur qualité et là, bizarre, ni le maire ni le préfet n'en réquisitionnent un seul pour loger cette famille ! »

« UNE URBANISATION CRÉATRICE D’INÉGALITÉS ? »

Hier soir, le cas de Mme Crivello a ouvert une brèche sur la problématique du logement social à La Ciotat, une situation incomprise par une partie de la population locale alors que la ville connaît depuis une décennie des chantiers de construction sans précédent. Aujourd’hui, des habitants s’interrogent sur un processus d’urbanisation qui au final, pourrait être selon eux, créateur d’inégalités.

Lire aussi, sur le même sujet. Cliquez => ICI

Photo : CB
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).