2020 à La Ciotat : retour sur une année « folle »

Coronavirus, abstention aux municipales, confinement, démission du maire, couvre-feu… Voici les principaux événements qui ont marqué la vie des Ciotadens en 2020.

On ne se souviendra pas comme d’une « renaissance » encore moins comme d’une « belle époque »… 2020, c’est l’année folle.

Tout commence en janvier 2020, alors que la pandémie partie de Chine vient d’arriver en Europe et s’étend progressivement sur l’ensemble du territoire national.

À La Ciotat, la campagne des élections municipales bat son plein, le 1er tour se déroule le 11 mars 2020. Alors les candidat(e)s enchaînent les déplacements dans les quartiers, sur les marchés et les réunions publiques sans se poser de question.

PLUS DE 6 CIOTADENS SUR 10 NE VOTENT PAS AUX MUNICIPALES

Puis une rumeur circule, les élections municipales vont être annulées à cause de la pandémie. La veille du 1er tour, le Premier-ministre Edouard Philippe annonce à la radio et à la télé, la fermeture de tous les lieux publics.

Face à la propagation alarmante du Coronavirus, la France est placée en « état d’urgence ». Le 1er tour des élections municipales, lui, est maintenu. Près de 62% de Ciotadens ne se déplaceront pas dans les bureaux de vote.

MARS : SALON NAUTIQUE ANNULÉ

C’est inédit, on annule à la dernière minute, le salon nautique qui se déroule habituellement sur le port de plaisance à La Ciotat.

Quelques jours plus tard, c’est le 1er confinement. La Ciotat comme toutes les villes de France est déserte. Seule animation au tableau, les Ciotadens applaudissent les soignants chaque soir à 20h. Des banderoles de soutien sont positionnées un peu partout dans la ville.

Et puis arrive la saison estivale, le gouvernement déconfine, les Ciotadens sont de retour sur les plages en respectant les gestes barrières. Entre temps se déroule le second tour des élections municipales le dimanche 28 juin 2020. Trop tard, trop risqué ? Peu importe les Ciotadens n’ont pas ou plus la tête à ça. Comme dans une grande majorité des communes, à La Ciotat, l’équipe municipale sortante est reconduite avec le même taux d’abstention du 1er tour. Un record sous la 5ème République.

SEPTEMBRE : DÉMISSION D'UN MAIRE QUI VIENT D'ÊTRE RÉÉLU

Puis le 5 septembre 2020, surprise pour les uns, « déni de démocratie » pour les autres, le maire de La Ciotat tout juste réélu quitte son fauteuil pour un siège au Sénat. Alors que plusieurs noms circulent pour le remplacer, c’est celle que les Ciotadens n’attendent pas, qui sera choisie finalement par la majorité municipale pour remplacer Patrick Boré.

Une partie de l’opposition réclame de nouvelles élections pour consulter les Ciotadens, en vain. Elue par les 29 voix qui appartiennent à la majorité au conseil municipal, Arlette Salvo devient après Rosy Sanna (1995 à 2001), la deuxième femme Maire de La Ciotat.

COUVRE-FEU ET LA COLÈRE D'UN RESTAURATEUR

Le 15 octobre 2020, les chiffres liés à la pandémie de Covid 19 ne sont pas bons dans notre région. La Ciotat fait partie des communes qui composent la métropole Aix Marseille Provence où un couvre-feu est instauré entre 20h et 6h du matin. Restaurants, bars… doivent fermer. Un restaurateur Ciotaden enregistre une vidéo pour exprimer son incompréhension et sa colère, elle devient virale sur les réseaux sociaux. Des manifestations sont organisées à Marseille et à La Ciotat.

15 jours plus tard, un deuxième confinement s’applique sur l’ensemble du territoire national.

INCENDIE DÉVASTATEUR À LA BASTIDE MARIN

Le 6 décembre, un incendie ravage à la bastide Marin, les costumes et les décors du festival historique « 1720 ». Une enquête de police est en cours… Pendant ce temps en bord de mer, il ne reste plus que le mur d’entrée de l’ancien casino « Les Flots Bleus ». Les souvenirs de nombreux Ciotadens ont disparu sous les gravats.

Alors cette année la ville a décidé de faire un effort sur ses illuminations de Noël, surtout sur le port. Histoire de compenser l’annulation de nombreuses festivités cette année.

Ce mois de décembre marque aussi, l’ouverture au public de la dernière tranche de la voie douce inaugurée pendant la campagne des élections municipales… L’occasion depuis quelques jours, de s’y balader en attendant de se faire vacciner (ou pas) contre le Covid d’ici le début de l’été prochain.

ET DEMAIN ?

Au même moment où le patron de l’OMS annonce que « la pandémie de Covid-19 ne sera pas la dernière » et met en garde l’humanité face à la dégradation des conditions de vie sur terre liée à la surproduction, la surconsommation et au réchauffement climatique.

À La Ciotat comme ailleurs, la question de l’année 2021 sera probablement « sommes-nous sortis de l’auberge ? » ou bien « avons-nous retenu la leçon ? »

À chacun d’y répondre avec un comportement approprié si possible…

Photo : Fréquence Nautique
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).