logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : Une halle commerçante construite à l'ancien casino

"Les Halles de La Ciotat" avec commerces et restaurants, devraient être construites à la place de l'ancien casino "Les Flots Bleus"

Les jeux sont [presque] faits. La délibération sera soumise au vote des élus lors du conseil municipal de La Ciotat qui se tiendra le lundi 4 février 2019 dans la salle du conseil située au rez de chaussé de l'hôtel de ville.

La SAS Les Flots Bleus prévoit dans le cadre d'un bail à construction accordé par la ville, de réaliser des commerces de bouche (charcutier, boucher, poissonnier, boulanger, pâtissier, primeur, traiteur et rôtisseur) à l'endroit ou se situe actuellement l'ancien casino "Les Flots Bleus" sur l'avenue du Président Wilson à La Ciotat.

Le projet prévoit également la contruction d'un pôle de restauration comprenant des restaurants de plusieurs spécialités dont 250 place assises.

Il y a quelques mois, Patrick Boré Maire (LR) de La Ciotat avait pourtant annoncé le souhait de lancer "un appel à projets" concernant l'avenir des "Flots Bleus", certains observateurs avaient alors, suggéré "une salle de réception", d'autres "un restaurant gastronomique lié aux produits de la mer", en vain...

Le bâtiment de l'ancien casino des Flots Bleus a fait danser de nombreuses générations de ciotadens, pas sur que la construction d'une halle marchande annexée à plusieurs restautants, fasse l'unanimité.

Sur le plan économique, l'annonce publiée hier, sur les réseaux sociaux par le conseiller municipal RN (ex FN) Hervé Itrac, suscite déjà des critiques notamment de la part de certains commerçants du centre ville voisin qui ont prévu de se rendre dans la salle du conseil municipal lundi soir.

Photo : CB Archives
La rédaction

La Ciotat : « Les Ciotadens » vont lancer le « Grenelle de la qualité de vie »

Militants et sympathisants ont assisté jeudi soir, à la 1ère présentation des Vœux du jeune mouvement citoyen. Ils ont écouté le discours de Lionel Giusti, Président de "Les Ciotadens"

Jeudi soir depuis les hauteurs de La Ciotat avec vue imprenable sur le golfe d'amour, les militants et les sympathisants du mouvement « Les Ciotadens » lancé en octobre dernier par Lionel Giusti, Jean Pierre Repiquet et Guy Sauvayre, trois anciens élus locaux aux convictions politiques différentes mais ils partagent la même passion pour La Ciotat, se sont réunis pour assister à la première soirée consacrée à la présentation des Vœux.

Jean Pierre Repiquet ancien conseiller communautaire PS de Marseille Provence Métropole, a été le premier à intervenir en traçant les lignes politiques du mouvement citoyen auquel désormais, il appartient.

Lionel Giusti Président fondateur de « Les Ciotadens » et ancien conseiller municipal centriste de La Ciotat, a ensuite pris la parole « La fin de l'année 2018 a été marquée par une colère populaire, les fins de mois sont devenues difficiles dans une société qui paradoxalement, favorise la sur consommation pour enrichir les plus riches. Les politiques menées par les élites jusqu'à ce jour, ne sont plus en phase avec la réalité.
Certains élus locaux peu scrupuleux n'osent même plus ouvrir la porte aux citoyens, aux enfants de la République ! Il est urgent de changer les choses, de recomposer la vie politique dans notre pays et nous Ciotadens, nous allons commencer par le faire à La Ciotat. Entrons donc, de plain-pied, tous ensemble, dans l'année 2019 ! » avant d'ajouter « Le partage, la solidarité, la tolérance, le respect... Voici les mots « incontournables » sans lesquels nous ne pourrons pas construire un avenir radieux ». Un hommage a été rendu aux anciens salariés du chantier naval de La Ciotat tout en rappelant l'ambiance conviviale de la cité « Ce sont ces valeurs qui nous manquent cruellement au-jourd'hui et qu'il nous faut retrouver au plus vite ! Je suis persuadé contrairement à certains obsédés par la bétonnière que le charme, l'authenticité et la nostalgie... ont de l'avenir »

"Sur urbanisation, circulation, pollution, dégradation du cadre de vie, mépris, démagogie..." Lionel Giusti a fait le bilan de la politique menée par Patrick Boré, sans toutefois le nommé.

« NOUS ALLONS LANCER A LA CIOTAT, LE GRENELLE DE LA QUALITE DE VIE ! »

Le président du mouvement « Les Ciotadens » s'est ensuite tourné vers l'avenir « Nous devons sauver ce qui reste à sauver et redonner un sens à la gestion de cette ville » avant d'ajouter « Les citoyens sont de moins en moins enclins à désigner, pour les représenter, des élus corporatistes qui oublient trop vite les aspirations de leurs électeurs. L'histoire semble aller dans le sens d'une démocratie plus directe ; une démocratie participative. Ces convictions là, nous les partageons ! D'assemblées de quartiers en référendums locaux, de concertation citoyenne locale au budget communal participatif en passant par la création de jardins solidaires et partagés, nous allons mettre en place à La Ciotat, le « grenelle de la qualité de vie ! ».

2 2VoeuxLGDe nombreux militants toutes générations confondues, se sont rendus à la première soirée du jeune mouvement citoyen - (Photo : DR)

« LA CIOTAT REFUSE DE DEVENIR UNE BOÎTE AUX LETTRES MARSEILLAISE ! »

La métropole Aix Marseille Provence n'échappe pas à l'attention du Président du mouvement « Les Ciotadens » « La soumission politique à la Métropole doit être remplacée par une collaboration juste et équilibrée tout simplement parce que La Ciotat refuse de devenir une boîte aux lettres Marseillaise ! »

2 3VoeuxLGAprès son discours, Lionel Giusti a pris le soin d'échanger avec le public. De nombreuses préoccupations locales ont été abordées - (Photo : DR)

Une salle remplie, un public intergénérationnel enthousiaste, de nouvelles adhésions... mission accomplie, donc. La soirée s'est terminée vers 22h30. Rassurés et encouragés, Lionel Giusti et quelques proches sont allés ensuite, dîner dans un restaurant. Prochain rendez-vous en mars...

La vidéo du discours de Lionel Giusti, cliquez => ICI

Photo : DR
La rédaction

La Ciotat : Un trafic de drogue démantelé dans le centre-ville ancien

Vendredi matin, deux individus ont été interpellés dans une des rues situées dans centre ville ancien de La Ciotat. La police a découvert des produits de stupéfiants lors d'une perquisition organisée dans la foulée.

Dans le cadre d’une enquête portant sur un trafic de stufiants, les policiers ont procédé vendredi matin, à deux interpellations dans une rue perpendiculaire à la rue des poilus, située dans le centre ville-ancien de La Ciotat. Deux individus, un revendeur et un consommateur, ont été arrêtés.

Lors d'une perquisition organisée dans la foulée, de la cocaïne, du cannabis, des seringues, une balance et 575 euros d’argent en liquide ont été découverts et ont été saisis. L'individu soupçonné de trafic de stupéfiants a été placé en garde à vue, il aurait reconnu les faits et devraient être déférés devant le parquet de Marseille ce samedi. Le consommateur s'expose à une lourde amende.

Photo : Archives - CB
La rédaction.

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).