logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Pollution : recrudescence des dépôts sauvages dans les calanques

Le parc national des calanques alerte sur une augmentation des dépôts sauvages depuis les mesures de confinement.

Dans la région, la nature risque d’être encore moins belle après le confinement. Ces dernières semaines, les agents du parc national des Calanques situé entre Marseille et La Ciotat, ont pris des photos sur lesquelles on y voit de la laine de verre, du placo et même de la terre mélangée à des blocs de béton...

pollution calanques

Face à ce constat, le Parc National des Calanques a saisi la procureure de la République de Marseille - (Photo : PNC -DR)

Une pollution en progression constatée malgré le confinement. Par conséquent, le Parc national annonce renforcer les contrôles sur le terrain. En cette période de confinement national, un nombre très limité d’activités demeurent autorisées, certains chantiers, travaux et constructions peuvent se poursuivre.

Dans ce contexte particulier, trois déchetteries situées à proximité du territoire du Parc national restent ouvertes aux professionnels autorisés à se déplacer : à Marseille au 115 Boulevard de la Millière et à la plateforme des Aygalades 99 Avenue des Aygalades. A La Ciotat sur la zone industrielle Athélia, 7 Voie Antiope 3.

En ce qui concerne la découverte des dépôts sauvages, le PNC annonce que quatre procédures ont ainsi déjà été lancées par la police de l’environnement du Parc, qui mèneront, après instruction, très probablement à des amendes.

Le Parc National des Calanques indique qu’au terme de ces enquêtes, ces dossiers seront transmis à la procureure de la République.

Photo : PNC

La rédaction

La Ciotat : aide alimentaire et élan de solidarité à Fardeloup

Face au Covid 19, l’association "Fardeloup dynamisme loisirs" se mobilise sur les hauteurs de La Ciotat, pour aider les plus fragiles. 

La pandémie du Covid 19 fait apparaître au grand jour les carences d’un système libéral, la crise environnementale mais aussi les plus beaux gestes de solidarité.

En ces temps difficiles pour l’ensemble de la population mais certainement encore plus pénibles pour les plus fragiles, les membres de l’association « Fardeloup dynamisme, loisirs » ont décidé de ne pas rester les bras croisés à Fardeloup. Là où sont regroupés des HLM sur les hauteurs de La Ciotat.

L’association ciotadenne organise dans son local situé « en haut du quartier près du gestionnaire » une distribution de « denrées alimentaires (selon arrivage) pour les personnes qui en ont le plus besoin pendant la crise sanitaire ».

DonCovidFardeloup

Ce lundi, un hypermarché de La Ciotat a fait un don de marchandises. Un geste en soutien à la solidarité citoyenne qui s'est mise en place dans le quartier de Fardeloup - (Photo : capture d'écran Facebook)

La distribution est assurée grâce à la marchandise offerte par des commerçants généreux. Ce lundi, l’enseigne d’un hypermarché de La Ciotat a fait un don conséquent pour soutenir l'opération citoyenne. De quoi faire le bonheur de 100 personnes.

Toutefois, les organisateurs insistent sur le fait, que l’aide alimentaire est réservée aux personnes les plus fragiles.

Là aussi, les règles sanitaires sont respectées. Pas de rassemblement dans le local, les bénéficiaires sont priés de contacter l’association avant de venir retirer les denrées alimentaires au 07 88 22 51 15 ou au 06 10 30 45 57.

Photo : captures d’écran Facebook
La rédaction

La Ciotat : "Jeff de Bruges" a offert ses chocolats de Pâques aux personnes qui luttent contre le coronavirus

Dans le cadre de la crise sanitaire, Patrice Blanchet a pris la décision de faire don de ses chocolats de Pâques à ceux qui oeuvrent pour notre santé, notre sécurité et notre bien-être au quotidien.

À La Ciotat, Patrice Blanchet est un commerçant au grand coeur. Hier dans le cadre des fêtes de Pâques, le chocolatier a offert les chocolats de sa boutique « Jeff de Bruges » située au 41, rue des Poilus à ceux qui dans la lutte contre le Covid-19, oeuvrent pour notre santé, notre sécurité et notre bien être au quotidien.

Des oeufs, des poules, des lapins mais aussi des coquillages en chocolat ont été livrés auprès des cliniques, hôpitaux, maisons de retraite mais aussi aux policiers et aux sapeurs-pompiers. À celles et ceux présents sur le terrain dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.

EquipJeffDeBrug

Guillaume et Sandrine aux côtés de Patrice Blanchet, gérant du magasin Jeff de Bruges La Ciotat - (Photo : Facebook de Guillaume)

« ...pour partager un peu de douceur et de soutien auprès de toutes ses personnes qui nous aident et qui sont là pour nous chaque jours… » précise Guillaume Del Picchia qui travaille avec Patrice Blanchet. "Merci aussi à toutes les personnes qui sont venues nous aider pour les livraisons et préparer les commandes..." ajoute le collaborateur.

Un geste de solidarité et une façon de clôturer en beauté les fêtes de Pâques 2020. Elles se sont déroulées cette année dans un "climat" particulier, en pleine crise sanitaire du Covid 19. Désormais, la boutique ciotadenne de « Jeff de Bruges » est fermée jusqu’à nouvel ordre.

Merci à Patrice et à son équipe…

Photo (titre) : illustration
La rédaction

La Ciotat : les poubelles débordent, la Métropole peine à se faire entendre sur les consignes de collectes

Les déchets s’amassent dans certains quartiers de La Ciotat, notamment au pied de bacs jaunes qui débordent. La métrople AMP a pourtant annoncé de nouvelles dispositions dans la collecte des déchets, afin de limiter les contacts et la propagation du virus.

À La Ciotat comme dans l'ensemble du territoire métropolitain, la collecte des déchets recyclables est suspendue jusqu’à nouvel ordre, les bacs jaunes ne doivent plus être sortis. C’est loin d’être le cas et dans certains secteurs de la ville comme ici sur le boulevard Alphonse de Lamartine (notre photo), les déchets s’accumulent au pied de ces poubelles qui restent sur le trottoir.

Volontairement ou involontairement, les habitants ignorent les consignes de la Métropole. Il leur est demandé de stocker ces déchets à domicile (c’est compliqué….) ou de les apporter à des points d’apports volontaires, ce qui n’est pas prévu dans les attestations de déplacement dérogatoire.

"La collecte sélective en porte-à-porte est interrompue, mais le tri continue même pendant le confinement. Papiers, cartons et emballages : à déposer exclusivement dans les points d'apport volontaire jaune et bleu. Près de 80 % de ces déchets seront revalorisés en matière première. Verre et bocaux : à déposer dans les points d'apport volontaire verts. 100 % du verre trié sera recyclé" précise un communiqué de la Métropole Aix Marseille Provence.

FERMETURE DES DÉCHÈTERIES

La collecte de déchets verts est, elle, interrompue, et les déchèteries de la Métropole sont désormais fermées. L’enlèvement des encombrants est également suspendu, tout comme le service de dotation et de réparation des bacs.

CONSIGNES DÉCHETS "COVID 19"

La préfecture des Bouches du Rhône, quant à elle, demande aux particuliers que les mouchoirs, masques et gants usagés soient jetés dans un sac plastique dédié, résistant et disposant d’un système de fermeture fonctionnel. Le sac doit être soigneusement refermé puis conservé 24 heures avant d’être placé dans le sac plastique pour ordures ménagères.

Photo : Fréquence Nautique

La rédaction

Coronavirus : ils réclament un « comité d’action » pour La Ciotat

Face à l’ampleur de la mission, des responsables politiques locaux demandent au maire de La Ciotat de ne pas gérer la crise « tout seul ».

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, la mairie de La Ciotat a mis en place une cellule de crise. Composée essentiellement d’agents municipaux, elle est pilotée par le maire et/ou par son directeur de cabinet.

Confinement oblige, les réunions du conseil municipal en mairie sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, des voix s’élèvent afin de pouvoir s’impliquer dans la gestion de la crise face à l’évolution du coronavirus à La Ciotat et des conséquences sur la vie locale.

Récemment à Marseille, le maire (Les Républicains) Jean Claude Gaudin a invité ses opposants politiques afin de constituer un « comité d’action ». Cette coalition semble porter ses fruits, parmi les premières mesures annoncées, celle prochainement d’une distribution massive de masques de protection. Une opération soutenue par la métropole et le département.

À La Ciotat, Karim Ghendouf (PCF) demande à être "associé en tant que membre du conseil municipal aux décisions prises par la commune et aux choix opérés dans l’intérêt des habitants de La Ciotat".

Mireille Benedetti (Centriste) souhaite également être consultée en sa qualité d'"élue locale" à l’instar des visioconférences organisées par le Conseil Régional à laquelle elle participe. Celle qui est aussi, conseillère régionale échange régulièrement avec Renaud Muselier, président (LR) de la Région Sud dans le cadre des décisions à prendre sur le plan régional.

VisioconferenceRegion

Ci-dessus, visioconférence mise en place par le conseil régional dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire. (Photo : capture d'écran)

Enfin, Lionel Giusti propose de lancer une commission extra municipale avec les candidats de l’élection municipale du 1er tour, qui pour l’heure reste inachevée. Selon lui « un maire par prolongation ne peut pas décidé tout seul ». Le président du mouvement citoyen « Les Ciotadens » préconise un plan « Marschall municipal » pour relancer La Ciotat.

À ce jour, Patrick Boré n’a pas donné suite aux requêtes.

Photo : illustration
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).