logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Insolite : un Gabian crée la surprise sur la plage des Capucins à La Ciotat

Ce mercredi 17 juillet, un événement inattendu a animé le début d’après-midi sur la plage des Capucins à La Ciotat. Alors que les baigneurs profitaient du soleil, une scène insolite s'est produite : un Gabian s’est soudainement posé sur la tête d’une femme en train de prendre un bain de soleil.
 
Cette scène incroyable a été immortalisée par Véronique, témoin direct de l'événement, qui a rapidement partagé la photo sur Facebook. L’image, qui a fait le tour des réseaux sociaux, montre le Gabian, aussi connu sous le nom de goéland, perché de manière nonchalante sur la tête de la baigneuse, créant un moment de stupeur et de rire parmi les autres vacanciers.
 
Les Gabians, connus pour leur capacité à planer comme des rapaces, nichent en colonies sur les falaises côtières et les îles rocheuses du littoral méditerranéen, ainsi qu'à l’intérieur des terres, parfois jusqu’au centre urbain. Leur comportement, souvent perçu comme audacieux, a une nouvelle fois surpris les habitants et les touristes de La Ciotat.
 
Cet incident, aussi amusant qu'inhabituel, rappelle la cohabitation parfois surprenante entre les hommes et la faune locale. Bien que les Gabians soient habitués à voler près des plages et des zones urbaines, il est rare de les voir se poser ainsi sur les personnes.
 
Pour l’heure, la baigneuse n’a pas commenté l’événement, mais elle a visiblement accepté de rire de cette mésaventure qui restera sans doute un souvenir mémorable de son été.
 
Photo : D.R.

La rédaction

Vague de chaleur, jusqu’à 41°C attendus vendredi à La Ciotat

Ce mardi à La Ciotat et dans le reste de la Provence, un épisode caniculaire s'installe jusqu'à dimanche au moins. 
 
Une vague de chaleur intense en Provence, avec des températures très élevées relevées ce mardi 16 juillet. Les Bouches-du-Rhône et le Var sont particulièrement touchés, avec des températures atteignant jusqu'à 41°C au mileu de la semaine.
 
Un expert météo, Paul Marquis, indique sur son compte "X" que "la chaleur atteindra son pic entre jeudi et samedi, accompagnée d'un mistral chaud soufflant à 40-45 km/h. Ce vent, loin d'apporter de la fraîcheur, accentuera la chaleur en asséchant et réchauffant l'atmosphère, produisant un "effet de foehn"".
 
Les températures varieront entre 33 et 35°C dans les Bouches-du-Rhône, et jusqu'à 38-39°C dans l'est du Var.
 
À La Ciotat, vendredi 19 juillet sera la journée la plus chaude de l'été, avec 35°C à l'ombre et jusqu'à 41°C au soleil. Les températures nocturnes resteront élevées, ne descendant pas en dessous de 26-28°C.
 
Un soulagement relatif est attendu dimanche avec le retour du mistral, apportant une légère baisse des températures. En somme, une période de forte chaleur se profile, nécessitant de prendre des précautions.
 
Photo : ©Fréquence Nautique

La rédaction

La Ciotat : deux blessés dont un grave après l'incendie d'une voiture

La voiture s'est embrasée lundi en fin d'après-midi, à proximité du parking d'un supermarché discount dans le quartier de la baie des Anges à La Ciotat.
 
Lundi 15 juillet vers 18h30, un véhicule abritant un sans-abri a pris feu, entraînant une intervention rapide des sapeurs-pompiers et de la police.
 
Selon nos informations, l’incendie s’est déclaré soudainement, enveloppant la voiture du sans-abri en quelques instants. Plusieurs témoins ont immédiatement alerté les services d’urgence et tenté de secourir les victimes. Le sans-abri, qui résidait dans son véhicule depuis plusieurs mois, a été gravement brûlé. Un autre homme, se trouvant à proximité, a également été blessé.
 
VoitureBruleeLct
Les secours sont restés sur les lieux jusqu’à 18h30, maîtrisant les flammes et prodiguant les premiers soins aux victimes. La police est également intervenue, sécurisant la zone et aidant à évacuer les véhicules voisins pour éviter la propagation de l’incendie. (Photo : D.R.)
 
Les habitants de la résidence "Les Terrasses du Liouquet", proche du lieu de l’incendie, avaient exprimé leur inquiétude à plusieurs reprises auprès des autorités municipales. “Nous avions peur pour lui, surtout avec la chaleur et ses habitudes d’alcoolisation”, déclare un résident auprès de Radio La Ciotat Fréquence Nautique. Malgré les alertes répétées à la mairie et à la police, aucune mesure concrète n’aurait été prise pour reloger le sans-abri, qui refusait de quitter les lieux d'après le riverain.
 
L’incendie aurait pu être déclenché par une combinaison de facteurs : l’alcool, les cigarettes et peut-être un réchaud utilisé par le sans-abri. L’explosion entendue par les témoins et l’épaisse fumée qui s’est répandue dans le quartier ont choqué de nombreux résidents, notamment des enfants.
 
UNE DÉTRESSE IGNORÉE ?
 
Les propriétaires et locataires de la résidence avaient signalé la situation de cet homme à plusieurs reprises. “C’est révoltant de laisser cet homme ainsi”, a déclaré un témoin anonyme. Les maraudes de la Croix-Rouge avaient lieu de temps en temps, mais cela n’a pas suffi à éviter la tragédie.
 
“Nous espérons que les victimes s’en sortiront et qu’une solution sera trouvée pour ce SDF”, a confié un autre résident, soulignant l’urgence de trouver des solutions pour les personnes en détresse sociale.
 
Mise à jour le 16 juillet 2024 à 18h08
 
Après la publication de cet article, le président de l'antenne locale de "La Croix Rouge" a tenu à réagir : "Nos maraudes sont régulières à raison de 2 par semaine, le mercredi soir et le samedi matin. Il est évident que lors de canicules et grand froid, celles-ci deviennent journalières." 
 
"Les maraudeurs sont tenus d’adopter une position attentionnée, digne, juste, rigoureuse, à l’écoute et au service de la personne. Leur présence incite la personne qu’ils rencontrent à solliciter ou accepter une aide lorsqu’elle le souhaite" souligne Didier Bertard et d'ajouter "C’est à la personne suivie que revient la responsabilité de déterminer les orientations de sa vie, le suivi proposé dans le cadre de la maraude pouvant favoriser à terme une évolution de sa situation". 
 
"Il est illusoire de croire que trouver un logement à un SDF, règle son problème. Je comprends l'émotion que suscite une telle situation, mais nous avons souvent parlé de logement avec celui-ci sans succès. Notre équipe est très touchée par ce qu'il s'est passé car nous avons créé des liens depuis de nombreuses années."
 
Photo : D.R.

La rédaction

Un riverain alerte sur des "eaux usées" déversées directement sur une plage de La Ciotat

Dimanche matin, Pascal L. a alerté la police municipale, il est formel selon lui "ce sont vraiment les égouts qui se déversent dans la mer au milieu des baigneurs sur la Corniche Arène Cros à La Ciotat". Le riverain s'inquiète pour la santé des personne présentes dans l'eau au moment des faits dont des enfants. 

Dimanche 14 juillet 2024, Pascal L., résident de la corniche Arene Cros à La Ciotat, a alerté la police municipale suite à un déversement suspect d’eaux usées depuis une bouche d’égout en bordure de la plage d’Arene Cros.
 
Selon Pascal L., l’eau rejetée, de couleur marron, provient des égouts et se déverse directement dans la mer, posant un risque sanitaire majeur pour les baigneurs. Face à cette situation préoccupante, il a également contacté Radio La Ciotat Fréquence Nautique pour sensibiliser la population locale et les touristes présnts dans la région.
  

Ci-dessous, la vidéo réalisée par Pascal L. présent sur les lieux ce dimanche 14 juillet. 
 
UN PROBLÈME RÉCURRENT ?
 
Une enquête a été lancée pour déterminer les causes exactes de cet incident. Des problèmes similaires se produisent chaque année à La Ciotat, touchant différents secteurs de la ville. Certains observateurs suggèrent que plusieurs villas de la région ne seraient pas correctement raccordées au tout-à-l’égout, aggravant ainsi la situation.
 
Les autorités locales sont désormais sous pression pour résoudre cette problématique récurrente et garantir la sécurité des habitants et des visiteurs.
 
Photo : D.R.

La rédaction

 

Bruits : La Ciotat dépassée par les évènements ?

Cette année la municipalité a doublé son budget "fêtes et cérémonies" et dépensé jusqu'à 3 millions d'euros pour des décorations. Cet été à La Ciotat, les animations s'enchaînent au risque de pertuber le sommeil des riverains.

La ville de La Ciotat organise chaque été des événements festifs sur le port, suscitant des plaintes de riverains en raison du bruit excessif. Cette année, le budget est monté d'un cran tout comme le ton des riverains victimes de nuisances sonores "plus nombreuses et plus bruyantes" selon eux.
 
Une habitante déplore le manque de respect des horaires pour la musique, bien qu’elle reconnaisse les difficultés économiques des bars et restaurants. Un autre résident victime de nuisances sonores a été contraint de porter l’affaire devant le tribunal administratif de Marseille.
 
NUISANCES SONORES : LA MAIRIE FACE À LA JUSTICE
 
L’audience du 25 juin 2024 portait sur quatre requêtes relatives au respect des dispositions du Code des relations entre le public et l’administration (CRPA).
 
Le jugement, attendu fin juillet 2024, se concentrera sur la légitimité des demandes de documents administratifs, non communiqués par la mairie malgré les avis favorables de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA).
 
La question centrale n’est pas l’appréciation de la musique, mais le respect des réglementations sur les bruits et sons amplifiés selon le code de l’environnement (CE) et le code de la santé publique (CSP).
 
Le débat juridique porte sur la conformité des événements organisés par la commune et autorisés par la police municipale. La municipalité doit respecter l’état de droit en appliquant les dispositions des CE et CSP.
 
Le maire, "ayant des pouvoirs de police administrative et judiciaire en matière de tranquillité publique", devra répondre ultérieurement sur le fond concernant le respect des obligations du CE et du CSP.
 
 
Photo : ©Fréquence Nautique - (illustration)

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).