logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : le spectacle désolant à proximité de la déchèterie

Sur les hauteurs de la zone Athélia à La Ciotat, le dépôt des déchets se fait à l'air libre. Avec le vent, les détritus s'éparpillent dans la nature.

"Mistral" l'avenue porte bien mal son nom, non loin de la déchèterie de La Ciotat, là ou d'un côté les habitants déposent leurs encombrants et de l'autre, des camions déposent toutes sortes des déchets.

decheterie2

Des ordures ménagères sont exposées à l'air libre avant d'être confinées un peu plus loin. Il y a certes, des grillages mais ce n'est pas suffisant. Certains sacs poubelles sont déchirés...

dechetterie3

"Lorsqu'il y a du vent, les déchets s'envolent et s'éparpillent dans la nature, le phénomène a été signalé aux autorités à plusieurs reprises mais rien n'est fait" nous explique un habitué des lieux, avant d'ajouter "la manipulation de ces déchets ne doit pas être effectuée à l'air libre".

decheterie4

Les stigmates de cette pollution sont visibles sur des centaines de mètres, une campagne composée de pins et de garigues située sur les hauteurs de La Ciotat, jonchée de toutes sortes de déchets... 

Photo : AB pour Fréquence Nautique

La rédaction

 

La Ciotat : « Dépotage sauvage » l’entreprise dément la publication de la ville de La Ciotat

Selon un membre du personnel de l’entreprise mise en cause par la ville, il s’agirait au final, d’un débouchage de canalisation effectué à la demande d’une copropriété. 

Selon Stéphanie Mayer qui visiblement fait partie du personnel de l’entreprise mise en cause dans la publication diffusée ce jeudi matin, sur la page Facebook de la ville de La Ciotat suite à un « dépotage sauvage », il s’agirait au final, d’un débouchage de canalisation effectué à la demande d’une copropriété. 

« Mon équipe et moi même tenions à exercer notre droit de réponse à la suite de photos publiées sur Facebook par la ville de la ciotat et relayées dans différents groupes concernant un dépotage d’eaux usées dans le réseau d’eaux usées de la ville de La Ciotat. 

Les photos sont de photos de notre camion et de nos techniciens qui étaient en train d’effectuer un débouchage de canalisation suite au débordement d’égouts dans la copropriété le Bali, en urgence à la demande du syndic de copropriété car tout débordait.
Un première équipe est intervenue le matin et a bataillé pendant deux heures sans parvenir à déboucher complètement et puis est remontée à l’entrepôt pour changer de camion et prendre un camion avec un plus gros flexible (celui que l’on voit sur la photo), ils ont enfin réussi à déboucher en début d’après-midi et ont continué leurs débouchages de l’après midi.

J’ai tous les documents nécessaires pour justifier ceci : mail du syndic nous demandant d’intervenir, facture envoyée au syndic, je pense que le gardien de cette copropriété pourra aussi témoigner de notre intervention.
Je trouve déplorable que la personne qui a pris cette photo ne soit pas allée à l’encontre de nos employés afin de savoir ce qu’il se passait, ce sont des personnes gentilles, qui travaillent dur, et voir tout ces commentaires haineux de personnes ne sachant pas de quoi elles parlent, et bien croyez le, cela fait énormément de peine et est très blessant pour chacun d’entre nous. 


Je pense que la ville de La Ciotat aurait pu demander des explications avant de faire un tel raffut ou au moins attendre les résultats de l’enquête puisqu’il semble qu’il y en ait une...Idem pour les médias qui ont fait un article sans même vérifier ces allégations. Pour les professionnels et le public averti on voit en plus parfaitement sur la photo que c’est un flexible qui sert à déboucher et donc à envoyer de la haute pression dans les conduites.
J’espère qu’un démenti sera publié car si nous devons nous justifier pour chacune de nos interventions sur la Ciotat nous ne sommes pas au bout de nos peines. 
Je suis désolée pour cette réponse si longue mais je tenais à être la plus précise possible.
Merci à tous de m’avoir lue jusqu’au bout ».

Photo : illustration
La rédaction

La Ciotat : un camion vide sa cargaison d’eaux usées dans une bouche d’égout.

C’est un témoin qui a immortalisé la "scène". Elle se déroule en plein jour sur le chemin de l’homme rouge à La Ciotat. 

« Alerté par une odeur nauséabonde dans toute sa rue, le riverain sort de chez lui puis constate la présence d’un camion-citerne qui déverse directement son contenu dans les réseaux après avoir ouvert la plaque d’égout en pleine rue ! » indique la page Facebook de la ville. 

Visiblement ce sont deux individus qui ont opéré en plein jour sur le chemin de l’homme rouge, une artère régulièrement fréquentée située entre le quartier de la Gare SNCF et les plages de La Ciotat.

Pris en flag, les contrevenants ont été signalés par un témoin, la commune va déposer plainte. Rien ne garantit pour l’heure, que la bouche d’égout utilisée, est raccordée au réseau du traitement des eaux usées…

Dans tous les cas, il est à  noter qu’en cas de « dépotage sauvage » des eaux usées ou matières de vidange, ou d’une pollution avérée, les contrevenants encourent une peine allant jusqu’à 75 000 € d’amende et deux ans d’emprisonnement (Article L. 216-6 du Code de l’Environnement). 

Mise à jour le 12/12/19 à 14h32

Selon Stéphanie Mayer qui visiblement fait partie du personnel de l’entreprise mise en cause dans la publication diffusée ce jeudi matin, sur la page Facebook de la ville de La Ciotat suite à un « dépotage sauvage », il s’agirait au final, d’un débouchage de canalisation effectué à la demande d’une copropriété. 

« Mon équipe et moi même tenions à exercer notre droit de réponse à la suite de photos publiées sur Facebook par la ville de la ciotat et relayées dans différents groupes concernant un dépotage d’eaux usées dans le réseau d’eaux usées de la ville de La Ciotat. 
Les photos sont de photos de notre camion et de nos techniciens qui étaient en train d’effectuer un débouchage de canalisation suite au débordement d’égouts dans la copropriété le Bali, en urgence à la demande du syndic de copropriété car tout débordait.
Un première équipe est intervenue le matin et a bataillé pendant deux heures sans parvenir à déboucher complètement et puis est remontée à l’entrepôt pour changer de camion et prendre un camion avec un plus gros flexible (celui que l’on voit sur la photo), ils ont enfin réussi à déboucher en début d’après-midi et ont continué leurs débouchages de l’après midi.

J’ai tous les documents nécessaires pour justifier ceci : mail du syndic nous demandant d’intervenir, facture envoyée au syndic, je pense que le gardien de cette copropriété pourra aussi témoigner de notre intervention.
Je trouve déplorable que la personne qui a pris cette photo ne soit pas allée à l’encontre de nos employés afin de savoir ce qu’il se passait, ce sont des personnes gentilles, qui travaillent dur, et voir tout ces commentaires haineux de personnes ne sachant pas de quoi elles parlent, et bien croyez le, cela fait énormément de peine et est très blessant pour chacun d’entre nous. 


Je pense que la ville de La Ciotat aurait pu demander des explications avant de faire un tel raffut ou au moins attendre les résultats de l’enquête puisqu’il semble qu’il y en ait une...Idem pour les médias qui ont fait un article sans même vérifier ces allégations. Pour les professionnels et le public averti on voit en plus parfaitement sur la photo que c’est un flexible qui sert à déboucher et donc à envoyer de la haute pression dans les conduites.
J’espère qu’un démenti sera publié car si nous devons nous justifier pour chacune de nos interventions sur la Ciotat nous ne sommes pas au bout de nos peines. 
Je suis désolée pour cette réponse si longue mais je tenais à être la plus précise possible.
Merci à tous de m’avoir lue jusqu’au bout ».

Photo : Facebook 

La rédaction

Les Ciotadens ont-ils eu raison de « boycotter » le parking payant du port de plaisance ?

La métropole envisage d’appliquer la 1ère heure gratuite pour le stationnement dans les parkings jouxtant le centre-ville de La Ciotat.

C’est dans l’objectif de renforcer l’attractivité commerciale du centre-ville de la Ciotat que la métropole d’Aix Marseille Provence envisage de mettre en place la gratuité de la première heure de stationnement.

Cette disposition s'appliquera prochainement dans la quasi-totalité des parkings fermés du centre ville : centre, port-vieux, port de plaisance et parking Verdun.

Par conséquent, les automobilistes ne commenceront à payer leur stationnement qu’à partir de la deuxième heure. 

Une mesure adoptée dans plusieurs communes en France, longtemps souhaitée à La Ciotat et saluée donc, par les commerçants du centre-ville.

Nul doute que l’échéance des prochaines élections municipales y est pour quelque chose car elle vient en contradiction avec la récente privatisation et la mise en place du stationnement payant sur le parking du port de plaisance (photo ci-dessus) du 1er mai au 30 septembre. 

Photo : DR
La rédaction

La Ciotat : inquiétude autour des gaz rejetés par les méga-yachts

Des superyatchs amarrés dans le port de la Ciotat continuent de brûler du fioul pour alimenter l’énergie à bord ce qui n'est pas sans conséquence pour l'environnement.

C’est la pleine saison au chantier naval de La Ciotat et les méga-yachts sont en révision, d’autres en réparation. Certains bateaux sont amarrés dans le port de La Ciotat, moteurs en marche en permanence pour alimenter l'énergie à bord.

Une forte consommation de carburant qui n’est pas sans conséquence pour l’environnement. Les gaz émis commencent a inquiéter les ciotadens dont Sylvain qui a publié un message sur Facebook après avoir fait récemment, une balade sur le port de la Ciotat « ...quelle tristesse pour ne pas dire quelle colère de respirer les gaz d’échappement s’échappant de ce monstre à hauteur du quai. Gaz d’échappement émis pour maintenir les fonctions basiques de l’engin H 24 y compris les centaines de points lumineux inutiles ...»

Face à la montée en puissance des méga-yachts destinés aux plus riches de la planète, la réduction des émissions de diesel devient une priorité pour les constructeurs de moteurs.

« Ces yachts peuvent aller jusqu'à 200 mètres et tout devient de plus en plus gros et plus gros », a déclaré Ivo Van Den Berg, directeur commercial de Zenoro, une entreprise internationale spécialisée dans l'installation de systèmes d'alimentation pour les superyachts.

 « Ces bateaux de luxe ont besoin de plus que la puissance à quai peut fournir lorsqu'ils sont amarrés. Vous allez à Monaco et vous voyez tout le temps de nombreux yachts fonctionnant sur des générateurs. Quand il n'y a pas de vent, les émissions sont comme le smog dans la ville » Dan Houston, rédacteur en chef de classicsailor.com, a déclaré que le monde du transport maritime était un grand pollueur qui avait mis du temps à nettoyer son acte.

Certaines études suggèrent que les risques pour la santé de la pollution par les transports maritimes sont pires que ceux causés par la pollution routière.

On prétend qu'un seul porte-conteneurs géant peut émettre presque la même quantité de produits chimiques cancérigènes et asthmatiques que 50 millions de voitures. Un rapport allemand estime que 60 000 décès chaque année sont dus à la pollution des navires.

Récemment, le grand port maritime de Marseille a également été montré du doigt.

Mais, malgré ces préoccupations, le monde du transport maritime n'a pas encore été soumis au même niveau de contrôle que les autres industries polluantes...

Photo : CB - archives
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).