logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Alors qu'il tombe, son parachute s'accroche à une falaise entre La Ciotat et Cassis

Ce jeudi entre La Ciotat et Cassis, un parachutiste a sauté du cap canaille. Il a été propulsé contre la falaise mais est parvenu à s'accrocher à une vire. Il est resté là, au-dessus du vide, le temps que les secours viennent le récupérer.

Il s'en sort miraculeusement vivant. Ce jeudi vers 16h40, un parachutiste pratique du "base-jump" et vole dans le secteur très fréquenté du Cap Canaille, sur les hauteurs entre La Ciotat et Cassis.

Alors qu'il est en ascendance, son parachute est brutalement propulsé contre la falaise tout près. Celui-ci s'accroche ensuite à une vire (une petite plateforme de roche), lui évitant ainsi une chute sur plusieurs centaines de mètres.

Une ambulance et deux véhicules des sapeurs-pompiers sont dépêchés sur les lieux. L'intervention des secours a nécessité l'appui de l'hélicoptère de la sécurité civile.

"Quand les parachutes sont dans ces postures-là, la particularité c’est qu’avec l'hélicoptère on ne peut pas trop s’approcher d'eux, le risque étant de regonfler la toile avec le souffle de l’hélicoptère et qu’il chute", explique un observateur.

Indemne et très soulagée d’avoir été secourue à temps, la victime a fini par être hissée et évacuée.

Photo : Fréquence Nautique (archive)
La rédaction

La Ciotat : une voiture fonce sur la terrasse d'un bar et fait deux blessés

Un véhicule a foncé sur la terrasse d'un bar, ce mardi soir à La Ciotat. Deux clients sont blessés. Le conducteur a été interpellé.

Il était 22 heures environ, ce mardi 1er septembre, quand la scène terrifiante s'est produite, sur le port de La Ciotat. Un véhicule a percuté la terrasse du bar "Le Cristal", blessant deux clients.

Selon un témoin, le conducteur aurait pris la fuite puis il aurait été arrêté à pied, un peu plus loin, sur le boulevard Michelet.

VoitCrystal2

Ce mardi soir, l'émotion était à son comble sur le port de La Ciotat. Le bilan aurait pu être plus lourd. Les clients du "Cristal" étaient attablés au moment des faits. (Photo : DR)

Les sapeurs-pompiers du centre de secours La Ciotat Ceyreste, les polices nationale et municipale se sont rendus sur les lieux. Sur place l'émotion était à son comble. Le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd. 

Nous ignorons pour l'heure s'il s'agit d'un accident ou d'un acte volontaire.

Mise à jour le 02/09/20 à 8h55

Le conducteur serait agé de seulement 16 ans et sa passagère de 18 ans. Il aurait perdu le controle d'une voiture volée.

Photo : capture d’écran
La rédaction

La Ciotat : des toilettes municipales à 129 672,96 euros

La municipalité La Ciotat a entrepris des travaux pour rénover les sanitaires de l'espace le golfe situé sur l'avenue Fontsainte. 

L'espace le golfe est un terrain municipal situé en bordure de mer depuis l'avenue de Fontsainte à La Ciotat. Il est dédié aux associations lorsqu'elles souhaitent le louer pour réaliser des manifestations de plein air. 

Les toilettes de ce bien communal devaient être rénovées. Lors du conseil municipal du 4 juillet 2020 qui s'est tenu à la salle Paul Eluard, Patrick Boré fraîchement réélu maire de La Ciotat a rendu compte aux élus, des dépenses engagées pour la réalisation de ces sanitaires municipaux. Le montant de 118 089, 85 € a été annoncé.

Selon l'ordre du jour du prochain conseil municipal prévu le samedi 5 septembre 2020, les élus ciotadens devraient voter une dépense supplémentaire fixée à 11 583, 11 €.

Au total ces sanitaires équipés de douche, w.c et lavabo destinés aux hommes et aux femmes séparément, coûteront aux contribuables, la somme de 129 672, 96€.

Du coup, n'oubliez pas d'aller au "petit coin"...

Photo : DR
La rédaction

Mise à jour le 22/09/10 à 18h47

Par lettre recommandée établie en date du 7 septembre 2020, reçue dans nos locaux le 21 septembre 2020, la ville de La Ciotat a souhaité par l'intermédaire de son avocat, exercer son droit de réponse en vertu de l'article 13 de la loi du 29 juillet 1881. Il est reproduit dans son intégralité ci-dessous :

"Les travaux des sanitaires de l'Espace le Golfe ne consistent pas simplement en la rénovation d'un "petit coin" comme indiqué dans l'article paru sur le site de Radio Fréquence Nautique, mais en la reconstruction d'un bloc sanitaire qui doit s'intégrer dans un site remarquable, accolé à un bâtiment ancien. Les sanitaires de l'espace le Golfe étaient vétustes et source de disfonctionnement et de pollution, non conforme aux règles sanitaires.

Ce projet qualitatif, intégré au paysage a été instruit sous le contrôle de l'ABF. Ce projet devait aussi répondre à la réglementation sur l'accessibilité du public et des personnes à mobilité réduite.

Sa réalisation a mobilisé des prestations intellectuelles d'un Maître d'oeuvre archietcte, un bureau d'éatudes, un contrôleur technique et un contrôleur santé. Un permis de construire a été délivré le 4 février 2020.

Contexte spécifique : Le projet s'inscrit dans un site remarquable avec intégration paysagère & urbaine exigée. Exposition marine nécessitant des matériaux adaptés pour assurer la perinnité de l'équipement. Equipement recevant du public (ERP) avec accessibilité à tous, normes et réglementations appliquées. Crise sanitaire avec réduction des délais(planning contraint)/protocole COVID.

Aléas techniques : Adaptation au terrain suivant contraintes géotechniques. VRD : raccordement aux existants et adaptation des réseaux enterrés. Avis bureaux de contrôle. Crise sanitaire avec carences des forunisseurs. Réduction des délais (planning contraint)/site occupé.

Demandes diverses : Prise en compte de risques de nuisances aux riverains. Confort complémentaire avec eau chaude sanitaire. Sécurisation renforcée pour éviter les risque de vandalisme. Protection de la centrale de désinfection/contraintes maintenance réduites.

Ces nouveaux sanitaires sont de deux blocs sanitaires soit 28 points d'utilisation sanitaire : il faut rappeler que l'Espace le Golfe abrite non seulement des associations mais sert à l'accueil des enfants dans le cadre des ASLH (Accueil de Loisirs sans Hébergement), notamment en période estivale. 

Cette opération répond aux exigences de la commande publique et les travaux de constructions ont fait l'objet d'un marché public. Le marché a été rédigé par un cabinet d'architecte, Atelier 571, maître d'oeuvre de l'opération. Le marché a été publié sur le site achatpublic.com le 12 décembre 2019 avec une date limite de réception des offres fixée au 9 jancier 2020 à 16h.

Le coût HT se décompose de la façon suivante : 14 565,69 € pour les prestations intellectuelles correspondant à 12% du montant total

109 193,49 € pour les travaux correspondant à 88% du montant et englobant 11 575,28 € soit 10,9% pour des sujétions imprévisibles ou complémentaires. Le ration du coût de cet édifice ramené au m2 de surface hors oeuvre s'établi à 1869,60€/m2. Il est annoncé sur le site radio Nautique 11 583,11 euros d'avenants, il a additionné des montants HT et TTC !!!

Il est annoncé 129 672,96 € pour l'opération le vrai montant est de 120 759, 18€ HT". 

 

La Ciotat : départ de Boré, Giusti veut provoquer de nouvelles élections municipales

Réunis hier en université d’été, « Les Ciotadens » réclament la démission de tout le conseil municipal en réaction au départ précipité de Patrick Boré. Ce qui pourrait provoquer de nouvelles élections. 

Depuis le début du mois d'août, Patrick Boré est sénateur des Bouches-du-Rhône. Il conduira la liste « Les Républicains » du département aux élections sénatoriales du 27 septembre prochain. Une chose est certaine à présent, le futur ex-maire de La Ciotat a rendez-vous avec le palais du Luxembourg.

Cependant Patrick Boré doit se plier à la loi portant sur le non-cumul des mandats chère à François Hollande, il doit démissionner de son poste de maire de La Ciotat et de celui de vice-président du conseil départemental des bouches du Rhône.

Une décision qui en cette rentrée scolaire et... politique commence à agiter l’opposition municipale "on ne peut pas élire un maire en juin et en imposer un autre en septembre !" s’est exclamé Lionel Giusti qui a réuni samedi, ses sympathisants autour de l’université d’été du mouvement citoyen et écologiste « Les Ciotadens ».

Le nom d’Arlette Salvo ancienne proche de Jean Louis Bonan (ndlr elle est entrée dans l’équipe municipale en 2001) et actuellement adjointe au maire déléguée aux finances, circule en coulisse pour succéder à Patrick Boré lors du conseil municipal prévu le samedi 5 septembre 2020 à la salle Paul Eluard.

« Les élus locaux sont convoqués pour élire (encore) un nouveau maire. Deux fois en trois mois, c’est du jamais vu ! » ne manque pas de souligner le président (réélu samedi) du mouvement « Les Ciotadens ».

"ÉLECTEURS ABUSÉS ?"

Seuls les élus locaux de la majorité et de l’opposition, auront leur mot à dire, le maire étant élu par le conseil municipal. Du coup, Lionel Giusti candidat tête de liste lui aussi, aux élections municipales du 11 mars 2020 ne manque pas de rappeler « s’il y a bien un candidat qui a fait sa campagne sur son nom en lettres majuscules et en caractères gras avec son portrait affiché en grand sur sa permanence, c’est bien Patrick Boré ! […] ses électeurs me font penser à ces internautes quelque part abusés à la suite d’un achat en ligne car victimes d’un modèle réduit ou non-conforme à la livraison… »

C’est au côté de Denis Bunelier conseiller municipal (Les Ciotadens) que Lionel Giusti a proposé à ses sympathisants de réclamer la démission de la totalité du conseil municipal de La Ciotat lors de la séance de samedi prochain « Les Ciotadens doivent retourner aux urnes pour décider qui sera leur futur maire […] Six ans c’est long, trop long pour confier les clés de la ville à un homme ou à une femme qui n’a pas été choisie clairement, par le suffrage universel » a lancé le conseiller municipal qui siège autour de Mireille Benedetti, Laura Baldanza et Denis Bunelier dans le groupe « Ensemble pour La Ciotat ».

INCIDENCE ET PROPABILITÉ

La démission d’au moins des deux tiers du conseil municipal ne permettrait pas d’élire un nouveau maire. Le Préfet pourrait alors fixer de nouvelles élections municipales à La Ciotat dans les trois prochains mois.

Toutefois, la demande de Lionel Giusti a peu de chance d’aboutir puisque l’opposition toutes tendances confondues, ne dispose que de 10 sièges face à 29 pour la majorité. Sauf si… « Ma demande dépasse les clivages politiques car il s’agit avant tout, d’honnêteté envers les électeurs et de donner la parole au peuple ! »

Réponse le samedi 5 septembre 2020, la séance est ouverte au public.

Photo : DR
La rédaction

La Ciotat : l'eau a un goût de terre, mais elle reste potable selon le gestionnaire du réseau

Il n'y a pas de problème d'eau potable à La Ciotat, d'après le gestionnaire du réseau, même si la concentration en cyanobactéries est plus élevée que la moyenne à cause du soleil.

Contrairement aux rumeurs ont couru sur les réseaux sociaux ces derniers jours, aucune mesure n'a été prise pour interdire la consommation de l'eau au robinet à  La Ciotat. Mais l'eau a en effet un goût et une odeur de terre, plus ou moins prononcés selon le lieu de consommation.

Notre rédaction s'est penchée sur le sujet, le 7 août dernier, lire => ICI

"Ce goût de terre, qui n’altère en rien la potabilité de l’eau, est dû à la présence d’algues qui se sont développées au cours dans la première phase du traitement de l’eau, la décantation, dans le centre de production d’eau potable située à La Ciotat.

Le traitement de l’eau potable est effectué dans un centre de production d’eau potable au travers de 3 phases : la décantation, la filtration et désinfection par injection de chlore" explique la SEMM (Société des Eaux de Marseille Métropole) face à la colère montante des usagers.

Cette eau est de moins bonne qualité car elle a stagné longtemps, les cyanobactéries et des algues ont eu le temps de s'y multiplier sous l'effet du soleil, le traitement de l'eau n'a pas réussi à réduire nettement cette concentration d'algues bleues.

Dans un communiqué publié hier soir, la SEMM annonce par ailleurs que "ces algues, en périodes de fortes chaleurs et de luminosité, exceptionnellement intenses cette année depuis la fin du mois de juin, peuvent être responsables de ce goût de terre".

Depuis le début des plaintes, les équipes de la Société Eau de Marseille Métropole, sont mobilisées pour résoudre ces problèmes liés à la qualité organoleptique de l’eau.

Plusieurs actions ont été entreprises : la purge des réseaux de distribution, des manœuvres sur le circuit hydraulique des décanteurs du centre de production, l'amélioration de la désinfection de l'eau au départ du centre de production.

"À la suite de ces opérations et aux contrôles quotidiens de la qualité organoleptique de l'eau, nous avons constaté un rétablissement de la situation et une absence de goût de terre en sortie du centre de production" précise le communiqué.

Toujours selon le gestionnaire du réseau "ce phénomène devrait s'estomper au fur et à mesure que l'eau du réseau se renouvelle. Les analyses de contrôle de la qualité de l'eau indiquerait que les paramètres seraient conformes à la législation en vigueur et que l'eau est potable. Sa qualité sanitaire reste inchangée". 

Des commerçants de La Ciotat nous ont signalé cet été, une forte augmentation de l'achat d'eau en bouteille. 

Photo : CB
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).