logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : l'annexe de la bastide Marin victime d'un incendie

Le feu s'est déclaré vers 4h30 du matin dans l'atelier costume de la bastide Marin. 20 ans de travail des bénévoles de 1720 sont partis en fumée.

Ce dimanche vers 4h30 du matin, un feu s'est déclaré dans l'annexe de la bastide Marin. Un monument classé historique situé sur l'avenue Guillaume Dulac à La Ciotat.

Selon nos informations, la bastide elle-même n'aurait pas été touchée. C'est l'annexe qui abritait notamment les costumes de la manifestation médiévale 1720, qui aurait été détruite en partie. Aucun blessé n'est à déplorer. 

"20 ans de travail des bénévoles sont partis en fumée" rapporte un témoin. Les sapeurs-pompiers du centre de secours la Ciotat/Ceyreste, la police nationale et des élus locaux se sont rendus sur les lieux. Une enquête est ouverte.

Il y a quelques mois, des actes de malveillances ont été constatés à la Ferme d'Autrefois, une association domiciliée dans le jardin de la bastide Marin. 

Photo : DB
La rédaction

La Ciotat : une 3ème halle alimentaire fait craindre l'indigestion

La municipalité de La Ciotat maintient le projet d'une halle alimentaire en lieu et place du cinéma Lumière. L'opposition fait part de ses inquiétudes.

La municipalité de La Ciotat a décidé de transformer l'édifice occupé actuellement par le cinéma Lumière, la bibliothèque municipale et un club de jazz au sous-sol, en halle alimentaire.

Ce bâtiment en structure métallique a été édifié sur la place Evariste Gras. Il abritait autrefois, le marché couvert de la ville.

Lors du conseil municipal du lundi 30 novembre 2020, la majorité municipale conduite par Arlette Salvo a fait passer une délibération qui consiste à demander une subvention inscrite dans le "contrat de développement et d'aménagement (CDDA) avec le conseil départemental des Bouches du Rhône".

Parmi les dossiers présentés, celui de la transformation du cinéma Lumière en halle alimentaire. L'occasion pour l'opposition de faire part de ses inquétudes à commencer par Lionel Giusti (Les Ciotadens) "Comme si celle présente au Pignet de Rohan ("les Halles") ou bien celle en construction à la place de l'ancien casino "les Flots Bleus" ne suffisaient pas, quand va-t-on arrêter avec la frénésie des halles alimentaires à La Ciotat ? ".

L'élu d'opposition membre du groupe centriste "Ensemble pour La Ciotat" en a profité pour faire une contre-proposition "nous croyons en revanche que le bâtiment qui abrite le cinéma Lumière sur la place Evariste Gras, doit devenir un lieu de vie et d'échange. En cette période difficile, il faut penser aussi aux associations, certaines sont en grande difficulté. Par conséquent, profitons de ce bâtiment présent en centre-ville pour tisser du lien social entre les Ciotadens et la vie associative".

De son côté, Mariann Chrétien (PCF) du groupe "plus que jamais La Ciotat nous rassemble" demande à ce que l'atelier jazz situé au sous-sol, puisse être relogé afin de poursuivre ses activités. "Nous les avons toujours soutenus" a répliqué Jean Louis Tixier adjoint au maire (LR) délégué à l'éducation (à la culture lors du précédent mandat).

Pour les principaux intéressés, l'avenir en tout état de cause reste pour l'heure, incertain...  

Photo : CB - (archives)
La rédaction

Un nouveau fleuriste vient d'ouvrir à La Ciotat

L'enseigne "Monceau Fleurs" lance un nouveau magasin à La Ciotat. Et les clients sont déjà au rendez-vous !

L'enseigne Monceau Fleurs, appartient au groupe Emova. Cette entreprise familiale est née à Paris, il y a plus de 50 ans, elle continue à prospérer, notamment grâce à la diversification de ses activités. Monceau Fleurs est passé de six magasins à Paris pour dépasser depuis peu, les 140 sur l'ensemble du territoire national. 

Un nouveau magasin a ouvert ce jeudi, sur l'avenue Ernest Subilia à La Ciotat dans les anciens locaux de la boulangerie "Gustave". Le groupe a pour habitude de choisir l'implantation de ses magasins en centre-ville ou en sortie de ville de plus de 25 000 habitants. 

Et visiblement, Monceau Fleurs a déjà la côte à La Ciotat "Ce jour d'ouverture nous avons déjà dépassé nos prévisions" ajoute Julien, venu prêter main-forte à l'équipe de vente Ciotadenne. 

MonceauFleursInt

L'enseigne nationale propose un large choix de fleurs, de compositions et de plantes à des prix attractifs. Des idées cadeaux et des décorations pour les fêtes de fin d'année. (Photo : CB)

À l'extérieur et à l'interieur, des bouquets et fleurs de saison, centre de tables et des compositions florales sont proposées à la vente avec les conseils d'une équipe composée par des artisans fleuristes. L'accueil est convivial.

Les premiers clients apprécient, la fraîcheur, le choix et la qualité des fleurs et des plantes à des prix attractifs.

Monceau Fleurs La Ciotat dispose d'un parking privé gratuit. Alors pour les fêtes de fin d'année, pour vos anniversaires ou tout simplement pour faire ou vous faire plaisir, dîtes-le avec des fleurs ! Et n'hésitez pas à y aller de la part de Radio La Ciotat Fréquence Nautique. 

Photo : CB
La rédaction

La Ciotat : l’opposition vent debout face à une majorité droite dans ses bottes

Les échanges ont été vifs lundi soir au conseil municipal entre une opposition qui appelle à plus de modération dans une période difficile et une majorité aux idées fermes.

Lundi soir, les élus Ciotadens se sont réunis en conseil municipal à la salle Paul Eluard pour débattre sur le rapport d’orientation budgétaire de la ville

Dévastatrice pour le budget de l’Etat, la crise du coronavirus percute aussi celui de la commune. « Oui, c’est un choc pour nos finances », reconnaît Arlette Salvo maire (LR) de La Ciotat, chargée notamment des comptes lors du précédent mandat. Au total, l’épidémie pourrait coûter cher à la ville récemment privée du plan de sauvegarde de l’Etat accordé à 2300 communes.

De quoi faire repartir de plus belle la polémique sur la gestion du budget communal. Mireille Benedetti fait remarquer « que la ville se vide de ses habitants, 35758 en 2019 et 35 563 en 2020 » car visiblement à La Ciotat, il y a de plus en plus de résidences secondaires.
Elle ajoute que « les diminutions de certains impôts compensés par l’Etat et qu’en 2020, le revenu moyen imposable par habitant est supérieur à la moyenne de la strate […] au regard de cet enrichissement nous n’avons plus de dotation de solidarité urbaine (DSU) depuis l’an dernier ». L’élue centriste veut plus de solidarité dans la ville « il nous revient de soutenir les plus fragiles, les forces vives afin d’accompagner nos concitoyens dans les épreuves 2021 »

« Une aubaine » répondra au sujet des résidences secondaires, le conseiller municipal Patrick Boré. Selon le nouveau sénateur et ancien maire (LR) de La Ciotat « les résidences secondaires ne sont pas préjudiciables pour la santé économique de la commune ».

"BENOIT ET LOUISE" ET LA VERBALISATION GÉNÉRALISÉE...

« Vous vous justifiez de la crise sanitaire pour avoir recours à l’emprunt de 8 millions d’euros sans nouveaux projets » s’insurge Karim Ghendouf (PCF) avant d’ajouter « vos choix ne sont pas les miens, il faut faire plus pour les écoles, l’environnement, vous misez sur la sécurité. Nous ne sommes pas une ville où nous avons peur à chaque coin de rue ! » lance-t-il notamment concernant les investissements consacrés à la vidéo-verbalisation.

De quoi faire rebondir Lionel Giusti « la crise sanitaire que nous traversons nous conduit vers une récession économique et une crise sociale majeure. Et vous pendant ce temps, vous proposez de verbaliser un peu plus les infractions au code de la route […] Je suis pour la sécurité oui, au sens noble du terme ! Votre projet n’a rien à voir avec la sécurité des Ciotadens, celle qui protège » s’exclame l’élu "Les Ciotadens" avant d’ajouter. « Ce nouveau dispositif ne va-t-il pas vider un peu plus le porte feuille de nos concitoyens dans une période extrêmement compliquée, je le crains ! »

« T’as perdu ! » lance en résumé Patrick Boré "pour l’instant !" rétorque aussitôt Lionel Giusti avant d'ajouter "je vous demande Monsieur Boré, de respecter la démocratie dans ce conseil municipal ! » Ambiance…

Face à une opposition municipale en pleine forme et une Arlette Salvo plutôt discrète, Patrick Boré conclura les débats par « lisez le programme de Benoit et Louise… »

Photo : LG
La rédaction

Un ancien socialiste rejoint le cabinet du maire LR de La Ciotat avant un passage à LaRem

N°2 sur la liste de Christine Abattu aux dernières municipales, Saïd Zenafi (ex-PS) ancien colistier de Karim Ghendouf (PCF) puis animateur de LaRem, vient de rejoindre l’équipe des Républicains à la mairie de La Ciotat.

L’information a été confirmée hier soir en conseil municipal, Saïd Zenafi vient de rejoindre le cabinet du maire (Les Républicains) de La Ciotat en qualité de « chargé de mission ».

Selon nos informations, certains élus de la majorité municipale auraient appris la nouvelle dans la presse et sur les réseaux sociaux.

C’est avec l’aide du communiste Karim Ghendouf son colistier, que Saïd Zenafi alors secrétaire du Parti socialiste local, entre en mars 2014, au conseil municipal de La Ciotat pour en sortir en mars 2020.

Au cours du précédent mandat municipal, l’opposant socialiste de Patrick Boré (LR) n’hésite pas à rejoindre le parti d’Emmanuel Macron (La République en Marche).

BulletinsMunicipales

Christine Abattu et Saïd Zénafi sont partis en campagne tardivement. Leur programme ressemblait étrangement à ceux de L.Giusti et de M.Benedetti. (Photo : CB)

DIVISER POUR MIEUX FAIRE PERDRE ?

En Février 2020 dans le cadre de la campagne des élections municipales à La Ciotat, Saïd Zénafi est n°2 sur la liste conduite par Christine Abattu ancienne socialiste, elle aussi.

Son programme de dernière minute, ressemble étrangement à celui de Lionel Giusti (Les Ciotadens pour une ville qui respire) et à celui de Mireille Benedetti (Nouveau centre, LaRem). Le tandem Christine Abattu/Saïd Zenafi (En Marche pour La Ciotat ), qui n’a pas obtenu l’investiture de LaRem, ira jusqu’à s’afficher en « vert ».

Delà à y voir aujourd’hui, un retour d’ascenseur ?

Photo : CB - (archives)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).