logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : les bornes de recharge électrique de l’avenue Frédéric Mistral inaccessibles

Ces derniers jours, les automobilistes circulant en voiture électrique dans le centre de La Ciotat sont confrontés à une désagréable surprise.
 
Les bornes de recharge pour véhicules électriques situées sur l’avenue Frédéric Mistral ne sont plus accessibles. Celles-ci ont été récemment recouvertes par une matière plastique noire et opaque, rendant impossible leur utilisation.
 
Sur le site, aucune information n’est affichée pour expliquer cette situation. Jusqu’à présent, ces bornes lorsqu'elles n'étaient pas en panne, permettaient aux propriétaires de voitures électriques de recharger leur véhicule. Ce retrait est d'autant plus regrettable que ces installations visaient à encourager les automobilistes à délaisser leurs voitures thermiques au profit de véhicules plus respectueux de l’environnement.
 
SERONT-ELLES REMPLACÉES ?
 
Selon nos informations, la métropole Aix-Marseille Provence, responsable de ces stations de recharge électrique, envisage de remplacer les bornes actuelles par du matériel plus performant. Toutefois, aucune date précise n'a été communiquée quant à la mise en place des nouvelles installations.
 
Cette décision intervient alors que la transition vers une mobilité plus durable est au cœur des préoccupations environnementales. Visiteurs et habitants espèrent que la situation sera rapidement résolue afin qu’ils puissent à nouveau bénéficier de ces services essentiels.
 
Pour l’instant, les propriétaires de voitures électriques doivent trouver des alternatives pour recharger leur véhicule, ce qui pourrait compliquer leurs déplacements quotidiens. La métropole est donc attendue au tournant pour fournir des explications et surtout, des solutions rapides à cette problématique.
 
Photo : ©Fréquence Nautique
La rédaction

Législatives à La Ciotat : un appel "citoyen" à faire barrage au RN

La surprise "Joelle Melin" élue députée Rassemblement National en 2022 dans un duo face à la NUPES, sera-t-elle confirmée dans les prochains jours ? Le nouveau Front Populaire se mobilise pour inverser la tendance alors qu'à La Ciotat, le vote RN a frôlé les 40% lors des dernières élections Européennes.
 
À cinq jours des élections législatives dans la neuvième circonscription des Bouches-du-Rhône regroupant le canton Aubagne- La Ciotat, une pétition mise en ligne sur le site "Mes Opinions" attire l'attention.
 
Les signataires, issus de la société civile, notamment des associations, ainsi que des citoyennes et citoyens engagés à gauche de l'échiquier poltique, expriment leur soutien à la création du Nouveau Front Populaire dont cette fois, le candidat investi est un socialiste Ciotaden.
 
UN CANDIDAT CIOTADEN
 
Les initiateurs de la pétition soulignent l'histoire de La Ciotat, marquée par la diversité des origines de ses habitants, qu'ils considèrent comme une richesse. Ils appellent à porter haut les valeurs de générosité et d'ouverture pour construire un avenir désirable.
 
La pétition met également en garde contre le Rassemblement National, "parti d'extrême droite, qualifié de menace directe pour les valeurs républicaines de liberté, d'égalité et de fraternité" selon eux. Les signataires estiment que "la victoire du Front Populaire est essentielle pour poursuivre les combats en faveur d'une société plus juste, durable et respectueuse de tous".
 
Les auteurs de la pétition appellent à une mobilisation massive les 30 juin et 7 juillet, exhortant les habitants de La Ciotat à voter pour le Nouveau Front Populaire conduit par Bernard Ourgoulou-Oglou, qu'ils voient comme le seul moyen de défendre un avenir porteur d'espoir et d'émancipation.
 
Photo : ©DR - (X)
La rédactio

La Ciotat : un chauffe-eau de 100 litres, se décroche soudainement d'une cloison

L'incident s'est produit dimanche après midi dans un appartement situé dans le centre ancien de La Ciotat. Le pire a été évité.
 
Dimanche après-midi, aux alentours de 14 heures, un incident inhabituel s'est produit rue Renan, dans le centre ancien de La Ciotat. Un chauffe-eau de 100 litres, monté sur une cloison en placoplâtre, s'est soudainement décroché du mur d'un appartement.
 
Par chance, personne n'a été blessé au moment de l'incident, évitant ainsi des blessures potentielles.
 
"Mon fils de 15 ans allait sortir de la douche lorsque le cumulus est tombé à 50 cm du bac de la douche" raconte Angélique, la maman. La chute de l'appareil dont le poids est important, a néanmoins causé des dégâts matériels. Cependant, les occupants de l'appartement ont été profondément choqués par l'accident.
 
À 50 CM DE LA DOUCHE
 
Les sapeurs-pompiers du centre de secours de La Ciotat - Ceyreste, ainsi que la police municipale, sont rapidement intervenus. Les images de la scène, publiées sur les réseaux sociaux par la locataire, montrent que le cumulus était fixé directement à la cloison à l'aide de chevilles et de vis, un montage apparemment inadéquat pour ce type de mur.
 
Selon des professionnels du secteur, il est fortement déconseillé de fixer un cumulus sur une cloison en placoplâtre. Des trépieds sont disponibles dans le commerce pour poser les ballons d'eau chaude de manière sécurisée et éviter ce genre d'accident.
 
La locataire, mère de deux adolescents encore sous le choc, a contacté la propriétaire de l'appartement, les autorités locales, ainsi que les services sociaux pour obtenir de l'aide et des conseils. Cet incident met en lumière l'importance de respecter les normes de sécurité lors de l'installation d'équipements lourds dans les habitations.
 
Photo : ©DR - (Facebook)
La rédaction

Intempéries : trois bateaux coulent dans le port de Cassis

Un phénomène de vague-submersion a frappé le port de plaisance de Cassis, ce vendredi peu après 6 heures du matin.
 
Trois bateaux ont coulé à l'entrée du port de Cassis ce vendredi 21 juin au matin, et une autre embarcation a été endommagée. L'incident a été causé par un mouvement de houle profond qui a frappé le port à 5 h 18, entraînant une hausse brutale du niveau de l'eau. Cet événement, lié à une dépression météorologique en mer, n'a heureusement causé aucun blessé ni pollution.
 
Le personnel du port a réagi immédiatement en installant des barrages antipollution. Les propriétaires des bateaux coulés ont fait appel à des sociétés spécialisées pour extraire les épaves. La situation reste sous contrôle, mais les propriétaires de bateaux sont invités à l'avenir, à vérifier leurs amarres en respectant les mesures de sécurité.
 
Photo : Pm Cassis
La rédaction

La Ciotat : ils se retrouvent bloqués contre la falaise rocheuse face à une mer déchaînée

Jeudi, deux jeunes randonneurs ont été secourus au Cap Canaille entre Cassis et La Ciotat. Une opération de sauvetage compliquée dont un secouriste légèrement blessé.
 
Jeudi 20 juin 2024, une intervention de secours a mobilisé les secouristes en milieu périlleux et les nageurs sauveteurs aquatiques sur le secteur du Cap Canaille à La Ciotat.
 
L'opération visait à mettre en sécurité et à évacuer deux jeunes randonneurs qui, mal préparés, espéraient relier La Ciotat au départ de Cassis sans équipement adéquat, indique le Grimp 13.
 
Les randonneurs se sont retrouvés bloqués contre la paroi rocheuse, face à une mer déchaînée. La situation était particulièrement périlleuse en raison des conditions météorologiques défavorables, marquées par une forte houle.
 
Malgré ces défis, les équipes de secours ont réussi à mener à bien l'opération. Un des sauveteurs a toutefois été légèrement blessé à l’épaule à la suite d’une chute de pierre. Heureusement, les deux randonneurs ont été récupérés sains et saufs, grâce à l'intervention rapide et efficace des secouristes.
 
Cet incident rappelle l'importance de bien se préparer avant d'entreprendre une randonnée, surtout dans des zones réputées pour leur dangerosité comme le Cap Canaille.
 
Photo : Grimp13
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).