logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Municipales : "café citoyen" une autre façon de faire campagne

Lionel Giusti et ses sympathisants ont offert ce jeudi matin, une boisson chaude aux Ciotadens qui se lèvent tôt.

Elections municipales à La Ciotat : l'équipe de campagne de Lionel Giusti candidat soutenu par le mouvement citoyen "Les Ciotadens", s'est levée tôt ce jeudi matin. Un "café solidaire" et éphémère a été installé à proximité de la gare SNCF à partir de 6 heures du matin.

Objectif : offrir une boisson chaude (thé ou café) et quelques biscuits aux passants et aux usagers avant de prendre leur train. Un geste particulièrement apprécié ce jeudi matin alors que le mercure ne dépassait pas 5°C, et d'engager si possible, la discussion.

Thermos, biscuits et fruits posés sur une table à tréteaux. "Un bon petit déjeuner bourré de vitamines" annonce Annie, militante et colistière sur la liste "pour une ville qui respire".

"Tiens, voilà une idée originale" lance un homme domicilié à La Ciotat avant d'être invité par un militant à boire un café. "J'habite Ceyreste mais je parlerai de vous, M. Giusti" annonce une Ceyrestenne qui visiblement apprécie la démarche. "Le café est bon et ça réchauffe, merci à vous" remercie Julie juste avant de prendre son TER en direction de Marseille. 

"OUVRIR LE DIALOGUE"

"Cette campagne est particulièrement importante et il faut utiliser tous les moyens pour rencontrer et ouvrir le dialogue avec les habitants" indique Lionel Giusti avant d'ajouter "si on se mobilise, les choses peuvent vraiment changer à La Ciotat, il y a cette fois, une réelle opportunité qui ne faut pas manquer". 

À 8h15, l'équipe de campagne plie bagage. Rendez-vous samedi dans les quartiers et dimanche sur le marché avant le 1er tour, dimanche 15 mars 2020. 

Photo : DR

La rédaction

La Ciotat : inauguration dans la précipitation électorale

La 2ème tranche de la voie douce vient d’être inaugurée alors que les travaux ne seront pas terminés avant… juin 2020.

Malgré des dysfonctionnements liés aux passages des vélos et des personnes à mobilité réduite, la phase deux de la voie douce située entre l'Abeille et la gare SNCF de La Ciotat/Ceyreste vient d’être inaugurée en grande pompe.

L’occasion pour Patrick Boré candidat à sa succession à la mairie de La Ciotat, de profiter d’une large couverture médiatique qui n’entre pas dans ses comptes de campagne à dix-jours des élections municipales.

Rien de vraiment anormal direz-vous pour un maire sortant si seulement, il s’agit d’une véritable inauguration, c’est-à-dire de pouvoir célébrer l’ouverture et l’utilisation d’une nouvelle infrastructure.

Mais après vérification, il s’avère qu’à peine inaugurée, la voie douce n’est pas officiellement ouverte au public, parce que les travaux ne sont pas terminés. Ils le seront pas avant le mois de juin 2020.

voiedoucelct22

Ci-dessus, les travaux n'ont pas commencé sur la tranche en direction de la gare SNCF La Ciotat/Ceyreste située à hauteur du chemin Pareyraou - (Photo JS)

Pire encore, les travaux n'ont pas débuté sur la tranche en direction de la gare SNCF de la Ciotat/Ceyreste située à hauteur du chemin Pareyraou. Selon nos informations, des difficultés techniques rencontrées sur les lieux voire un manque de budget pourraient retarder l'ouverture de cette partie, bien au-delà du mois de juin 2020...

Photo : JS (Fréquence Nautique)

La rédaction

Salon de l'Agriculture : médaille d'or pour un commerçant de La Ciotat

Bruno Benassar-Moya, artisan-boucher du quartier de Sainte-Marguerite à La Ciotat, vient de recevoir une médaille d'or au salon international de l'Agriculture.

À tout juste 30 ans, Bruno Benassar-Moya gérant de la boucherie Bouche'Man située dans le quartier de Sainte-Marguetite à La Ciotat, a été récompensé hier après-midi au salon international de l'Agriculture à Paris.

Il a reçu des mains d'un des membres du jury, une médaille d'or pour sa participation au concours général agricole (CGA20) concours des viandes, sur le veau d'Aveyron et du Ségala label rouge. Sur la photo ci-dessus, l'artisan-boucher expose ses récompenses et pose fièrement au côté de son père. 

UNE RÉUSSITE LOCALE 

Originaire de Marseille, Bruno Benassar-Moya s'est installé à La Ciotat il y a quatre ans. C'est à l'âge de 26 ans qu'il décide de vendre sa voiture pour acheter le fonds de commerce de l'ancienne boucherie-traiteur "Femel" présente à l'époque dans le quartier de Sainte marguerite à La Ciotat. Le jeune Marseillais connaît bien La Ciotat, il a passé sa jeunesse dans la cité des frères Lumière, et il a une idée derrière la tête, il souhaite créer une boucherie "prenium" avec une viande maturée de qualité. 

UN ÉLAN DE GÉNÉROSITÉ

Les clients sont au rendez-vous, depuis la boucherie "Bouche'Man' ne désemplit pas. Récemment, Bruno s'est même engagé en politique pour les élections municipales, il a rejoint la liste citoyenne (hors partis) "pour une ville qui respire" conduite par Lionel Giusti. "J'ai de l'énergie à revendre et des idées plein la tête, je veux que tout le monde en profite !" lance généreusement, le jeune médaillé d'or. 

Photo : DR

La rédaction

La Ciotat : des personnes en situation de handicap privées de stationnement

Les usagers sont en colère après que deux emplacements réservés au stationnement pour personnes handicapées, soient utilisés pour des travaux jusqu'au 30 juin 2020. 

Depuis quelques jours, deux emplacements réservés aux stationnements pour des personnes en situation de handicap, situés sur le boulevard de la Républiques à La Ciotat, sont occupés par des palissades en tolles fixées sur des socles en béton.

A quelques mètres des lieux, un arrêté municipal collé avec du ruban adhésif de couleur orange, indique que l'entreprise EXAGO est autorisée jusqu'au 30 juin 2020, à utiliser le domaine public, rue Louis Lieutaud et place du Théâtre, dans le cadre des travaux réalisés non loin de là.

L'installation matérielle prive cependant, les personnes à mobilité réduite, de pouvoir stationner, notamment pour se rendre à la sécurité sociale dont les bureaux sont situés à proximité.

Selon nos informations, certains usagers se sont plaints à la mairie de La Ciotat.

Photo : CB

La rédaction

Météo : l'hiver perd le nord en Provence et ailleurs !

Record de chaleur battu à La Ciotat, printemps précoce sur toute la France.  La météo est sens dessus dessous en Europe en ce mois de février, nouveau signe possible du dérèglement climatique.

Parmi les communes de Provence, La Ciotat a battu lundi son record de chaleur pour un mois de février et même pour un jour d’hiver, avec 23,6 °C à la mi-journée. Et ce mardi « nous pourrions battre le record d’hier », ont tweeté les services météo alors que le mercure perd le nord et que le seuil, de ces températures excessives, n'a jamais été franchi en cette saison.

« C’est du jamais vu […] c’est vraiment comme en plein été » lance Isabelle qui prend un bain de soleil sur la plage "Lumière".

Avec un écart de 6,6°C au-dessus de la normale, cet hiver se place loin devant les précédents records... C'est l'été qui s'invite en plein hiver et cette apparition surprise ne va pas sans alimenter une certaine inquiétude.

« On peut penser qu’il est très plaisant d’avoir ce temps dans la saison, mais (si ces anomalies) se pérénisent, cela peut avoir des impacts importants sur la société » commente un observateur sur le réseau social Twitter.  

Cette hausse anormale du mercure intervient en effet déjà dans le contexte d'un hiver particulièrement doux en Provence et sur le reste du territoire national. Ainsi, les mois de décembre et janvier réunis constituent le quatrième hiver le plus chaud depuis l'histoire de la météo avec en ce mois de février, un record inégalé. 

Pour l'heure, les prévisionistes n'envisagent pas un retour à la normale dans les prochains jours... La fin des saisons ? 

Photo : illustration (archives)

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).