logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Habitat : La Ciotat vise-t-elle un autre "public" ?

Toujours plus de com, de visiteurs et des festivités, flambée de l'immobilier mais aussi des habitants dans le besoin d'autres sur le départ...

À La Ciotat la situation du marché de l'immobilier reste préoccupante là où les prix des logements ont connu une flambée spectaculaire. Des jeunes Ciotadens, soulignent les difficultés rencontrées pour trouver un logement abordable dans la ville. Cette hausse des prix rend l'accès au logement particulièrement difficile pour les jeunes célibataires et les familles fraîchement divorcées.
 
Le maire (Les Républicains) de la ville, Alexandre Doriol, reconnaît les défis posés par cette situation, notamment la demande croissante de logements sociaux. Les agents immobiliers témoignent également d'une évolution du marché, avec une demande moins forte depuis quelques mois, mais une tendance à la hausse des prix persistante.
 
UNE VILLE QUI A MAL CONSTRUIT ?
 
La montée des prix impacte également le marché locatif, avec une augmentation des locations saisonnières au détriment des locations à l'année. Sans régulation, cette "industrialisation" des meublés touristiques à La Ciotat, contribue à rendre la location permanente encore plus difficile et coûteuse pour les résidents.
 
Plusieurs facteurs sont pointés du doigt pour expliquer cette flambée des prix, notamment l'arrivée massive de Parisiens dans la région et l'exposition médiatique de la ville.
 
Les chiffres présentés par la Chambre des notaires des Bouches-du-Rhône confirment cette tendance, avec une augmentation significative des prix de l'immobilier à La Ciotat au cours de l'année écoulée. Malgré cette hausse des prix, les agents immobiliers observent une légère baisse de l'activité depuis l'été dernier. Cependant, la situation reste préoccupante pour de nombreux habitants qui se retrouvent exclus du marché immobilier local en raison des prix exorbitants.
 
340 000 € POUR DE LA COM 
 
Lors du dernier conseil municipal, les oppositions (PCF, PS et "Les Ciotadens") ont critiqué la politique de la majorité municipale responsable selon elles, de la situation actuelle. 
 
Cette année, la municipalité de La Ciotat a alloué des sommes considérables à la communication et aux festivités, avec un budget de 340 000 € dédié à la promotion de l'image de la ville et pas moins de 1 800 000 € destinés aux cérémonies festives. Ces investissements exceptionnels visent à renforcer l'attrait touristique de la ville et à attirer un flux constant de visiteurs. Cependant, ces initiatives semblent profiter principalement aux professionnels de l'immobilier et du tourisme, alors que les habitants locaux peinent à trouver un logement abordable.
 
"ICI LA VIE EST TROP CHÈRE, ON S'EN VA !" 
 
Le prix du mètre carré atteint souvent des sommets proches de 6000 €, rendant l'accession à la propriété quasiment impossible pour de nombreux résidents. 
De plus, la plupart des locations disponibles sont dédiées au tourisme, laissant peu d'options aux habitants permanents et aux enfants de parents Ciotadens de rester dans leur ville natale.
 
AvendreLct
Même dans le centre ancien, l'accession à la propriété reste difficile notamment pour les jeunes ménages pendant que les locations à l'année se raréfient. (Photo : ©Fréquence Nautique)
 
Parallèlement à cette évolution démographique, les services publics se désengagent progressivement de La Ciotat, au profit d'Aubagne, où de plus en plus d'activités sont centralisées. Cette tendance inquiète les habitants, en particulier les nouvelles générations et les enfants des Ciotadens, qui voient leur ville natale se transformer sans bénéficier réellement de ces changements.
 
TOUJOURS PLUS DE VISITEURS ET MOINS DE SERVICES PUBLICS 
 
La situation s'aggrave avec les fermetures successives des services publics et les prévisions de l'Éducation nationale, qui envisage la fermeture de deux classes dans les écoles communales à la rentrée prochaine. Cette décision risque de compromettre davantage l'avenir des jeunes résidents et de compromettre leur accès à une éducation de qualité dans leur propre communauté.
 
Ainsi, malgré les efforts déployés pour promouvoir l'image de La Ciotat et stimuler son économie touristique, la question demeure : ces changements profitent-ils réellement aux habitants locaux ? La réponse reste incertaine et soulève des préoccupations quant à l'avenir de la ville et de sa population.
 
Photo : ©Fréquence Nautique 

La rédaction

Températures élevées puis poussières du Sahara à La Ciotat et environs

Remontée d'air chaud du Sahara ce samedi entraîne une vague de poussière dans les Bouches-du-Rhône prévue entre dimanche et lundi.

Une remontée d'air chaud venue tout droit d'Afrique, plus précisément du Sahara, s'abat sur le sud de la France, laissant derrière elle une importante quantité de poussière.

Les habitants des Bouches-du-Rhône sont appelés à observer des dépôts de poussière sur les vitres des maisons, les balcons et les pare-brises des voitures, du samedi jusqu'au mardi inclus. Bien que cette poussière soit dans un premier temps moins abondante que lors du précédent épisode, elle devrait s'intensifier en début de semaine prochaine, atteignant son pic en fin de week-end.

UN CARNAVAL ENSOLEILLÉ À LA CIOTAT

À La Ciotat, ce samedi, le thermomètre a grimpé jusqu'à 23 degrés à la mi-journée, offrant aux habitants une agréable sensation de chaleur sous un soleil généreux.

Ces conditions météorologiques idéales ont également été appréciées par les Carnavaliers, qui ont pris d'assaut le Port de La Ciotat pour déambuler dans une ambiance festive et colorée.

Cette combinaison d'une météo ensoleillée et d'une légère poussière provenant du Sahara crée un contraste saisissant, offrant aux habitants de la région une expérience météorologique hors du commun.

Photo : ©Fréquence Nautique - (illustration)

La rédaction

La Ciotat face au défi de l'érosion

Avec Fontsainte et Arène Cros, le Liouquet est un site naturel rongé par la montée des eaux. La Ciotat parmi les 500 communes identifiées par le risque d’érosion selon un rapport remis au gouvernement.

Ce vendredi 5 avril 2024, le ministère de la transition écologique a publié les prévisions des effets de l’érosion sur les cotes du territoire national. Elles ont été réalisées par le Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema), en s’appuyant notamment sur des photos aériennes et des données satellites. 
 
À La Ciotat, les conséquences de l’érosion côtière semblent plus visibles sur les plages de Fontsainte, Arene Cros et Liouquet. S’ajoute, le risque d'éboulement au Cap Liouquet. 
 
Ce lieu pittoresque, avec ses habitations perchées au sommet de falaises majestueuses plongeant dans les eaux turquoise de la mer, est devenu une illustration vivante des risques encourus par les zones littorales. Malgré l'interdiction d'accès émise par arrêté municipal en raison des dangers causés par les chutes de pierres, le site reste fréquenté par divers visiteurs, des baigneurs aux randonneurs en passant par les pêcheurs et les naturistes.
 
UNE ZONE INTERDITE ET POURTANT...
 
Certains habitués des lieux soulignent l'absence de sensation de danger, tandis que d'autres appellent à des aménagements sécuritaires pour préserver l'accès à ce coin de nature préservée.
 
La municipalité de La Ciotat reconnaît le caractère à risque du site et cherche des solutions pour faire face à l'érosion côtière, notamment en demandant à l'État de placer la commune sur la liste des zones concernées.
 
Des plans de restructuration du littoral sont envisagés, avec une concertation prévue avec les riverains pour trouver des solutions adaptées et durables.Le rapport du Cerema souligne la vulnérabilité de la France à l'érosion côtière et les conséquences potentiellement graves pour les habitations situées près des côtes.
 
Les projections à l'horizon 2030, 2050 et 2100 indiquent une augmentation du nombre de logements susceptibles d'être affectés, mettant en évidence la nécessité urgente de prendre des mesures pour protéger les populations côtières et préserver les zones littorales. 
 
Photo : ©Fréquence Nautique - (archive)

La rédaction

 

La Ciotat : une chute dans les calanques finit au tribunal

La municipalité de La Ciotat a récemment engagé une défense juridique suite à des dommages corporels survenus lors d'une chute dans les calanques de La Ciotat. 

La municipalité de La Ciotat a récemment pris la décision de mandater une société d’avocats pour la représenter dans une procédure judiciaire initiée à son encontre devant le tribunal administratif de Marseille.

Cette décision fait suite à un accident survenu dans le parc national des calanques, où une randonneuse affirme avoir "subi des dommages corporels" lors d'une chute et demande une indemnisation.

La plaignante a également engagé une procédure conjointement contre l'État, le parc national des calanques et le conservatoire du littoral.

Cette affaire soulève des questions concernant la responsabilité des autorités dans la sécurité des zones naturelles protégées et des infrastructures mises à disposition du public.

Photo : DR

La rédaction

Le carnaval de La Ciotat : un voyage festif à travers la ville

C'est avec une effervescence palpable que La Ciotat se prépare à accueillir l'édition 2024 de son carnaval. 

Cette année, le comité d'organisation a choisi comme thème le voyage, promettant ainsi un défilé haut en couleurs et en aventures. Le grand défilé, point d'orgue de cette fête populaire, débutera ce samedi 6 avril 2024 à 15h devant l'Hôtel de Ville, où les échassiers, les chars décorés et les musiciens se rassembleront pour former une procession joyeuse.

DÉAMBULATION DE 15H À 18H

De là, le cortège suivra un parcours pittoresque, traversant le Port Vieux, le Boulevard Anatole France, le Vieux La Ciotat, pour enfin aboutir à la Place de l'Escalet.

Ce défilé enjoué, animé par la créativité et l'énergie des participants, promet d'être un moment de pur bonheur, réunissant petits et grands dans une ambiance festive et conviviale. Les rires des enfants, les sourires des spectateurs et la musique entraînante accompagneront ce voyage à travers les rues de la ville, créant des souvenirs inoubliables pour tous ceux qui auront la chance d'y participer.

Le carnaval de La Ciotat 2024 s'annonce ainsi comme un événement mémorable, célébrant la richesse de la culture locale et invitant chacun à s'évader le temps d'une journée dans un univers de fantaisie et de gaieté.

Photo : ©Fréquence Nautique 

La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).