logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Cassis : départ de feu au cœur du domaine viticole

Un début d'incendie s'est déclaré au coeur du domaine viticole hier en fin d'après midi. DFCI et sapeurs-pompiers ont été mobilisés.

Un feu de broussailles s’est déclaré en fin d’après-midi, à Cassis, au coeur du domaine viticole et à proximité de la route Pierre Imbert.

L’incendie avait brûlé des dizaines de mètres carrés vers 18h30 heures, mais a été rapidement circonscrit par les hommes de la défense des forêts contre l'incendie (DFCI) premiers arrivés sur les lieux.

Ils ont été renforcés par deux véhicules tout-terrain des sapeurs-pompiers venus d'une caserne voisine.

En raison d’un petit mistral, le risque de propagation restait toutefois élevé. À 19h30, les pompiers étaient toujours à l’œuvre pour surveiller le feu.

L’origine de l’incendie n’est pas encore déterminée.

Photo : @pompiers_13 - (archives)

La rédaction

La Ciotat installe son nouveau conseil municipal

Hier matin se tenait l’installation du nouveau conseil municipal à la salle Paul-Éluard de La Ciotat. Patrick Boré démarre son 4e mandat avec une opposition renforcée.

C’est à 9h ce samedi, que le Conseil municipal a démarré à la salle Paul-Éluard de La Ciotat ce matin. Tous réunis, les conseillers municipaux de la majorité et de l’opposition étaient présents.

Ouvert au public, ce Conseil municipal était aussi l’occasion pour certains Ciotadens d’y assister. À la présidence, Arlette Salvo, a présenté le nombre de conseillers municipaux pour chacune des listes présentes au second tour. Ayant recueilli 46,19% des suffrages, la liste de Patrick Boré « Cap sur l’Avenir » bénéficie de 29 conseillers municipaux.

En deuxième position la liste menée par Mireille Benedetti fusionnée avec celles de Lionel Giusti et de Michel Buscetti « Ensemble pour La Ciotat » compte 4 élus au Conseil municipal et dont une élue à la métropole.

La liste « Plus que jamais, La Ciotat nous rassemble » de Karim Ghendouf bénéficie elle aussi de 4 élus au Conseil municipal. Enfin, la liste d’Hervé Itrac « Rassemblons nous pour La Ciotat » compte 2 conseillers municipaux. Avec cette détermination des élus à la proportionnelle, l’opposition compte alors 10 conseillers municipaux contre 29 pour la majorité.

À 9h44, suite au vote à bulletin secret des membres du Conseil municipal Patrick Boré est élu maire de La Ciotat avec 29 voix, soit la totalité des voix de son groupe « Cap vers l’Avenir ». Une élection qui lui permet de démarrer son 4e mandat en tant que maire de La Ciotat. « Je suis très honoré d’être élu maire pour la 4e fois. Je remercie tous ceux qui nous ont accompagné depuis 2001 avec qui nous avons façonné cette ville. Certains ont été renouvelés d’autres nous ont quitté. Ce que nous avons fait ensemble, c’est La Ciotat d’aujourd’hui. Nous avons fait cette campagne avec une équipe renouvelée, une équipe rajeunie. » a indiqué Patrick Boré.

Avec un contexte sanitaire compliqué et une abstention élevée, il « remercie tous les électeurs qui se sont déplacés, ils ont fait preuve d’un esprit citoyen et républicain »

Le Conseil municipal s’est poursuit avec la nomination de 11 adjoints au maire : Alexandre Doriol, Arlette Salvo, Jean-Louis Bonan, Evelyne Flick, Jean-Louis Tixier, Patricia Tudose, Noël Collura, Nathalie Lainé, Eric Belrivo, Geneviève Boissier et Louis Hourie.

Par la suite, Patrick Boré a indiqué à l’ensemble des élus que « la ville de La Ciotat va s’attacher les services d’un déontologue » Cette dernière serait également au conseil régional. 

LE GROUPE "ENSEMBLE POUR LA CIOTAT" OUVRE LES DÉBATS

Une fois le conseil municipal installé, les nouveaux conseillers municipaux du groupe d'opposition "Ensemble pour La Ciotat" se sont mis immédiatement au travail et ont ouvert les débats.

Denis Bunelier s'est interrogé sur "le montant excessif des petits travaux payé par la commune". Ce à quoi le Maire a répondu qu'il applique "le réglement des appels d'offres lié aux collectivités territoriales".

Laura Baldanza a réclamé la facture des masques qui ont été commandés par la ville de La Ciotat pedant la crise sanitaire. Elle là trouve "salée". "C'était à l'époque ou il n'y en avait pas [...] l'administration peut vous montrer la facture..." a lancé Patrick Boré.

La séance a été levée à 12h00. Le conseil municipal de La Ciotat se réunira à nouveau au même endroit, le vendredi 10 juillet 2020 à 9h.

Photo : JB
Julien Bevilacqua

La Ciotat : formation et reconversion professionnelle avec l'AIFCP

Vous souhaitez apprendre ou changer de métier et trouver un emploi qui convient davantage avec vos aspirations ? De nombreux outils existent pour vous aider tout au long de votre parcours. À La Ciotat, l'AIFCP est aux petits soins.

Du bilan de compétences pour valider vos choix au congé individuel de formation (CIF) pour suivre un stage adapté à votre projet, voici ce qu'il faut savoir pour réussir sa réorientation professionnelle.

Bienvenue à l’AIFCP ! Cet institut de formation installé à La Ciotat, propose une offre complète et adaptée à vos besoins de formation en ressources humaines, management, comptabilité.

Vous avez envie de changer de métier, de travailler en ressources humaines, en gestion de paie, en comptabilité ? Transmettre votre expérience professionnelle en formant ?

Ou vous souhaitez tout simplement vous améliorer en bureautique, en langues anglais, italien, allemand... ? L'AIFCP est là pour vous former jusqu'au BAC + 2 même sans le Baccalauréat. 

L'AIFCP est détenteur du Label qualité "Performance Vers l’Emploi" : le label PVE est porté par quatre partenaires : la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, le Fongecif, le Pôle Emploi et l'Agefiph.

Les formations peuvent bénéficier d'un financement adapté et facilité.

AIFCP - 63, avenue Plaine Brunette Zone Industrielle Athélia 2 La Ciotat. Renseignements au 04 96 18 61 65, sur https://www.aifcp-la-ciotat.fr et sur Facebook.

[Ségur de la santé] à La Ciotat, les soignants maintiennent la pression

Les soignants du centre hospitalier de La Ciotat ont à nouveau exprimé leur mécontentement et ont demandé plus de moyens lors de ce « Mardi de la colère » hier après-midi.

Les soignants du centre hospitalier de La Ciotat sont à nouveau montés au créneau hier, en début d’après-midi. Au début du mois de juin, ils s’étaient déjà réunis sur le parvis de l’hôpital.

Tous, sans exception, avaient brûlé leurs médailles d’honneur. À La Ciotat, comme partout en France, les soignants, à l’appel de la CGT, se réunissent chaque mardi depuis le déconfinement afin d’exercer une pression sur le gouvernement pour obtenir plus de moyens. « Du fric pour l’hôpital public ! Du fric pour l’hôpital public ! », voilà leurs réclamations.

Les dernières déclarations de l’Etat sur l’octroi de 6 milliards d’euros pour revaloriser les salaires. Les manifestations durent en moyenne quelques minutes.

Chacun des services se sont rendus les uns après les autres devant l’hôpital pour manifester. L’ensemble des soignants a pu compter sur le soutien de quelques habitants ainsi que l’association Centaure de La Ciotat. « Six milliards, c’est loin d’être suffisant pour revaloriser tous nos salaires » a expliqué dans la presse Sylvie Fardella, déléguée CGT.

1,5 milliards d’euros semblent être destinés à combler le déficit de l’AP-HM. Tous les soignants étaient aussi présents pour que certains soignants qui n’ont pas bénéficié de la prime promise par l’Etat puissent en profiter eux aussi.

Les aides-soignants en scolarité pour devenir infirmiers sont ceux qui n’ont pas obtenu la prime. La revalorisation des points d’indices gelés depuis 10 ans, l’augmentation de tous les salaires de 300 euros, l’arrêt des fermetures des lits, l’annulation de la loi Saté et T2A, l’annulation de la dette des hôpitaux et un investissement massif en matériels médicaux, ce sont leurs revendications.

Certains des soignants ciotadens se rendront à Paris, le 14 juillet afin de participer à la manifestation nationale à la Bastille « pour une réelle connaissance des professionnels » conclue Sylvie Fardella.

Photo : JB
Julien Bevilacqua

La Ciotat : Six personnes dont un enfant se perdent lors d’une randonnée

Parti faire une excursion, un groupe de randonneurs s’est fait une frayeur dans la nuit de dimanche à lundi à La Ciotat

Très grosse frayeur pour un groupe de randonneurs. Parti en milieu d’après-midi, six personnes dont un enfant se sont perdues lors d’une randonnée à la tombée de la nuit.

À l’origine, le groupe de randonneurs pensait réaliser une balade de trois à quatre heures. Les six personnes ont démarré leur périple en partant du sémaphore du Bec de l’Aigle en direction des falaises Soubeyrane du Cap Canaille. Alors que les heures passaient, aucune nouvelle n’a été donnée du groupe de randonneurs qui ne revenait plus.

Cette balade en cordée semble avoir mis en difficulté les six personnes. C’est dans la nuit de dimanche à lundi, aux alentours de 00h30, que le SMPM 13 (Secours Milieu Périlleux et Montagne) s’est déclenché afin de rechercher les randonneurs après ce retard inhabituel. 

C’est finalement après de très longues heures de recherche, vers 4 heures du matin que le groupe SMPM 13 est parvenu à retrouver les six personnes dont un enfant, qui étaient recherchés activement.

Alors que cette balade devait initialement durer quelques heures, c’est finalement après treize heures de randonnées que le groupe a pu rentrer chez lui. Bien heureusement, l’ensemble des randonneurs était sain et sauf malgré un réel épuisement.

Plus de peur que de mal pour eux et leurs proches.

Photo : Grimp Facebook

Julien Bevilacqua

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).