logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : hausse du coût des repas à la cantine avec le risque d’une délocalisation

La société chargée par la ville de la restauration scolaire à La Ciotat a présenté son bilan. Le coût des repas est en hausse et leur préparation pourrait être délocalisée sur Aubagne

Le 19 juillet dernier, le conseil municipal est revenu sur le contrat de délégation de service public pour l’exploitation de la restauration scolaire et municipale avec la société Sogéres.

En 2014, la municipalité de La Ciotat avait confié une délégation de service public pour une durée de 7 ans à une des sociétés privés leader de la restauration collective en France. Le contrat s’achève donc, le 31 décembre 2021.

La ville a décidé de prolonger le contrat d’une année avec toutefois quelques obligations. La société Sogeres va devoir en effet « renforcer à hauteur de 50% du volume d’achats, des produits de qualité, labelisés, dont 20 % de produits bio »

DU VÉGÉTARIEN (AU MOINS) UNE FOIS PAR SEMAINE... 

Mais aussi « introduire des repas végétariens au moins une fois par semaine et revoir les conditionnements et emballages »

CUISINE DÉLOCALISÉE À AUBAGNE ?

Dans les rangs de l’opposition, c’est Denis Bunelier conseiller municipal (Les Ciotadens) qui a tenu à réagir et à faire part de ses inquiétudes.

« Je trouve que l’argumentaire concernant l'augmentation du prix des repas, est un peu léger » souligne l’élu d’opposition avant d’ajouter « à savoir que le délégataire (Sogéres) évoque des travaux importants à faire, selon lui les locaux où il prépare les repas serait vétuste. De ce fait, il n’a pas exclu de réaliser ses repas à Aubagne, il va falloir être vigilant afin de conserver la préparation des repas à La Ciotat ».

AUGMENTATION DU COÛT DES REPAS 

L’élu d’opposition est aussi revenu sur l’augmentation des prix des repas qui selon lui, n’est pas justifiée « Visiblement ce délégataire est visionnaire, il prévoit des impayés suite à la crise et le montant des repas végétariens pour augmenter ses prestations. Il s’enorgueillit de faire travailler les producteurs locaux, or je ne vois pourquoi la tomate chez "Cupif" serait plus chère que le boeuf argentin » lance avec un brin d'ironie, le conseiller municipal (Les Ciotadens).

Du côté de la majorité municipale, Jean Louis Tixier adjoint au maire (Les Républicains) délégué à l’éducation, s’est montré plutôt attentif à l’intervention de Denis Bunelier en garantissant d’être particulièrement vigilant.

Photo : illustration
La rédaction

Nouvelle manifestation des « anti-pass sanitaire » ce samedi à La Ciotat.

Après les manifestations du samedi 17 juillet qui ont réuni plus de 100.000 personnes dans les rues de France, dont plus de 300 à La Ciotat, selon les participants, un nouvel appel à dire "non" au pass sanitaire est lancé pour ce samedi 24 juillet à 14h.

À La Ciotat, les différents collectifs organisateurs ont décidé de remettre ça, ce samedi 24 juillet 2021, toujours sur une partie du bord de mer.

Le rendez-vous est donné à 14h00 devant l’hôtel de ville de La Ciotat, le cortège devrait ensuite déambuler sur le port-vieux, en direction de la Tasse, les boulevards Anatole France puis Georges Clémenceau.

Du coup, les conditions de circulation risquent d’être perturbées un peu plus que d’habitude, mais cette fois, vous êtes prévenus.

Lire aussi sur le même sujet => Pass sanitaire : manifestation à La Ciotat contre l'extension des mesures et l'obligation vaccinale pour les soignants

Photo : DR (merci à Amar)
La rédaction

Covid 19 : le Var passe en restrictions renforcées

Ce jeudi 22 juillet 2021, la préfecture du Var a tenu un point presse à la mi journée pour évoquer la situation sanitaire dans le département du Var. Le port du masque fait son retour en extérieur dès demain

Les autorités annoncent que le Var bascule en restrictions renforcées. "Nous sommes entrés dans la quatrième vague. Nous dénombrons 16 clusters", a déclaré le secrétaire général de la préfecture en précisant que "certains communes ont un taux d’incidence qui dépasse les 900".

"Certains responsables de bars et restaurants ne jouent pas le jeu. Je les mets en garde", a-t-il continué en rappelant que « la vaccination limite les conséquences sur notre système de santé ».

Le secrétaire général de la préfecture du Var a annoncé que le port du masque sera à nouveau obligatoire dans 58 communes sur les 153 que compte le département. « Ces 58 communes localisées sur les intercommunalités du littoral ainsi que sur celles de la Vallée du Gapeau et du Pays de Fayence », précise la préfecture.

SAUF SUR LES PLAGES

Voici la liste des communes concernées par le port du masque en extérieur dès demain, vendredi 23 juillet 2021 (sauf sur les plages) /

Carqueiranne, La-Crau, La-Garde, Hyères, Ollioules, Le-Pradet, Le-Revest-les-Eaux, La-Seyne-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, Toulon, LaValette-du-Var, Saint-Mandrier-sur-Mer.
Bandol, Le-Beausset, La-Cadière-d'Azur, Le-Castellet, Évenos, Riboux, Saint-Cyr-sur-Mer, Sanary-sur-Mer, Signes
Les-Adrets-de-l’Estérel, Frèjus, Puget-sur-Argens, Roquebrune-sur-Argens, Saint-Raphaël
Cavalaire-sur-Mer, Cogolin, La-CroixValmer, La-Garde-Freinet, Gassin, Grimaud, La-Môle, Le-Plan-de-la-Tour, Ramatuelle, RayolCanadel-sur-Mer, Sainte-Maxime, Saint-Tropez
Bormes-les-Mimosas, Collobrières, Cuers, Le-Lavandou, La-Londe-les-Maures, Pierrefeu-du-Var
Bagnols-en-Forêt, Callian, Fayence, Mons, Montauroux, Saint-Paul-en-Forêt, Seillans, Tanneron, Tourettes
Belgentier, La-Farlède, Solliès-Pont, Solliès-Toucas, Solliès-Ville.

Photo : Illustration (Plage Var)
La rédaction

La Ciotat : « Écoquartier » du Garoutier, la fin d’une illusion ?

Infrastructures manquantes, dysfonctionnements, promesses non tenues… Après les beaux discours et les croquis, vient l’heure du désenchantement constaté sur le terrain.

« Sur les 22 hectares de la ZAC du Garoutier, 14 hectares soit les deux tiers devaient être des jardins privatifs, espaces verts, espaces naturels. L’objectif principal de l’aménagement paysager étant de se fondre dans la perception actuelle du site en maintenant les typologies originelles.

La création de l’éco quartier « Golfe d’amour » devait être la préservation d’un maximum de végétation déjà présente sur le terrain et la plantation d’essences naturelles ou plante horticoles, la création d’alignement d’arbres le long des voies communautaires … » pouvait-on lire ou entendre, à l'époque, lors du lancement d’un chantier considérable au nord de la ville sur les campagnes Boiteux et Campanelle.

Le projet de la ZAC de La Campanelle prévoyait des infrastructures multiples et utiles. Des commerces en tout genre devaient assurer une économie prospère bénéficiant d’un vaste réseau de moyens de transport.

« Un lieu où le bien-être est un art de vivre, petites résidences intimistes harmonieusement intégrées, un véritable havre de paix. Des jardins paysagers aux essences méditerranéennes, accueillants et calmes, de jolis cheminements piétonniers... »

Seulement quelques années plus tard, le résultat est tout autre. Le passage du rêve à la réalité se transforme aujourd’hui en parcours du combattant pour les riverains du secteur : procédures juridiques, dysfonctionnement sur la gestion des ordures ménagères, stationnement anarchique, insécurité routière, pollution, aucun espace dédié aux enfants...

Copropriétaires et locataires attendent désespérément les infrastructures promises garantissant une certaine qualité de vie dans un « écoquartier ».

ChantierGaroutier

Depuis quelques années, les programmes immobiliers s'enchainent dans le secteur du Garoutier. Là où les infrastructures manquent à l'appel - (Photo : Fréquence Nautique) 

"PROMESSES NON TENUES"

Lors du conseil municipal du lundi 19 juillet 2021, Mireille Benedetti a profité de la délibération consacrée à la dénomination des voies « avenue de la Campanelle et chemin d’Adaou » pour interpeler Arlette Salvo maire (LR) de La Ciotat sur les difficultés rencontrées par les riverains du Garoutier et les « promesses non tenues par les promoteurs ».

Son intervention a été chahutée par des élus de la majorité municipale puis interrompue par le maire. « Je suis d’accord avec mes collègues, votre intervention est hors sujet, je vous demande à l’avenir de poser une question écrite » lui a rétorqué Arlette Salvo.

Ne pouvant s’exprimer sur ce dossier visiblement « délicat » la conseillère municipale d’opposition (groupe centriste et société civile « Ensemble pour La Ciotat ») a préféré quitter la séance du conseil municipal. Laissant toutefois, une brèche ouverte.

Photo : Fréquence Nautique
La rédaction

Une palangre de pêcheur aperçue près des rejets de la station d’épuration de La Ciotat

Ce mardi matin, une association de défense de l’environnement a réalisé une vidéo à quelques encablures de la très fréquentée calanque de Figuerolles. Un pêcheur semble y avoir installé une palangre à la sortie des eaux usées.

Ce mardi matin, l’association "Collect-if" connue tout particulièrement pour ses actions en faveur de la protection de l’environnement a publié sur les réseaux sociaux, une vidéo.

Les images montrent une mousse de couleurs vert/marron, provenant visiblement des rejets de la station d’épuration de La Ciotat depuis une embouchure située dans la calanque d’Espinon (nommée plus communément « Trou de Jeannette »).

Un pêcheur semble avoir installé au même endroit, une palangre.

"La palangre est un engin de pêche dormant composé d'une ligne mère (ralingue) sur laquelle sont fixés des avançons, portions de fil de nylon se terminant par un hameçon"

La scène est filmée au coeur du parc des Calanques non loin de la plage de Figuerolles composée de galets, très fréquentée en cette saison pour son décor paradisiaque.

Lundi dernier lors du conseil municipal de La Ciotat, Jean-Marc Martinez
 conseiller municipal délégué à l’Environnement, aux réseaux eau et assainissement, affirmait pourtant que "« la Step » (Station d’EPuration) ne faisait l’objet d’aucune pollution sur les plages de La Ciotat".

Photo : capture d’écran Video @Facebook
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).