logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

La Ciotat : Des dépots de gravas et de déchets s'accumulent dans les massifs forestiers

Régulièrement, des individus sans scrupule, déposent gravas et déchets dans nos forêts. Lionel Giusti monte au créneau.

Le constat est alarmant, dans le secteur des plaines Baronnes à La Ciotat, conséquence des camions qui déversent régulièrement leur chargement composé de divers matériaux usés dont une plaque d'égouts, la carcasse d'un scooter, et, chose surprenante, une cuve à fioul...

Pour preuve, des photographies ont été récemment diffusées sur les réseaux sociaux notamment par Lionel Giusti président du mouvement citoyen « Les Ciotadens » dans le but aussi, de sensibiliser l'opinion publique.

09 02 DepotPlaineBaronnes

Lionel Giusti monte au créneau et alerte l'opinion publique. Le président du mouvement "Les Ciotadens" veut s'attaquer aux dépots sauvages dans les massifs forestiers de La Ciotat. (Photo : Capture d'écran)

"Nous devons envisager de rétablir la gratuité pour tous à la déchetterie et renforcer la présence de la police municipale dans nos forêts" indique Lionel Giusti qui a promis de travailler sur le sujet.

Une façon aussi de s'attaquer à ce qui est sur le point, de devenir une véritable pollution qui s'installe progressivement dans les massifs forestiers de La Ciotat et des environs.

Photo : DR
La rédaction

La Ciotat : Un homme perd la vie dans un accident de plongée

Le quinquagénaire était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours. Arrivé au port de La Ciotat, il n'a pas survécu.

Un accident de plongée a eu lieu dimanche matin vers 11h00 au large de La Ciotat : un homme âgé d'une cinquantaine d'années a fait un arrêt cardio-respiratoire alors qui remontait par vingt-deux mètres de fond.

Ses compagnons l'ont accompagné jusqu'au port de La Ciotat. L'homme a ensuite été pris en charge par une équipe du Smur et les sapeurs-pompiers du centre de secours de La Ciotat/Ceyreste.

Le plongeur a été déclaré décédé quelques instants plus tard.

Photo : Illustration - (Archives).
La rédaction

La Ciotat : Soirée mouvementée aux urgences

Un homme alcoolisé au comportement agressif s'en est pris au personnel soignant. La police a dû intervenir.

La police est intervenue récemment aux services des urgences du centre hospitalier de La Ciotat situé sur l'avenue de la Paix, suite à des troubles causés par un individu sous l'emprise de l'alcool et au comportement agressif. Les faits se sont produits en début de soirée et remontent au mercredi 8 mai 2019.

Originaire d'Aubagne, le fauteur de troubles ne s'est pas laissé impressionner par l'arrivée des forces de l'ordre, le ton est même monté d'avantage auprès de l'équipe de soin.

Les fonctionnaires de police ont finalement interpellé l'individu qui a montré plusieurs signes de résistances. L'homme a ensuite était transporté au commissariat de La Ciotat pour être placé en cellule de dégrisement sous le régime de la garde à vue.

Le parquet a été avisé, une comparution immédiate a été prononcée devant le tribunal correctionnel de Marseille.

Photo : C.B.
La rédaction

La Ciotat : Le retrait brutal d’une terrasse provoque la fermeture d’un commerce de proximité

La mairie a soudainement sommé le snack de Fontsainte de retirer sa terrasse. Pourtant, le « Nouméa » bénéficiait d'une autorisation « amicale » depuis 2015.

Rien ne va plus entre la municipalité « Les Républicains » de La Ciotat et le gérant du « Nouméa ». Pourtant tout semblait « politiquement correct » depuis 2015 selon les propos recueillis par Grégory Manuguéra, gérant du snack situé dans le quartier de Fontsainte.

« Propriétaire des lieux, la municipalité de La Ciotat était satisfaite de nos prestations jusqu'au jour ou la police municipale est venu nous sommer soudainement, de retirer la terrasse qui est indispensable pour garantir notre chiffre d'affaires » indique le gérant.

Le retrait d'une autorisation « verbale » voire « amicale » d'une partie de la terrasse, a récemment provoqué la fermeture de ce commerce de proximité situé sur le terrain de boule.

« Nous n'avons rien à nous reprocher, par conséquent, nous nous sommes rendus en mairie pour demander le motif de cette sanction que nous estimons aussi soudaine qu'infondée » précise Grégory, avant d'ajouter « on nous a répondu : on ne peut plus rien pour vous, sans nous donner plus d'explications ». La terrasse retirée sur l'espace public, le chiffre d'affaires chute et provoque le licenciement de la jeune employée en CDI. Grégory et son associé décident alors, de mettre en vente le fonds de commerce du « Nouméa » sous réserve de l'accord de la mairie.

DOUBLE PEINE

L'histoire ne s'arrête pas là, en guise de double peine, la municipalité de La Ciotat s'oppose également à la vente du fonds de commerce laissant Grégory et son associé dans le plus grand désarroi.

Sans terrasse et sans repreneur donc, les portes de ce lieu de vie situé dans le quartier de Fontsainte sont désormais, fermées. Selon une rumeur qui circule notamment sur les réseaux sociaux, un projet de centre commercial serait à l'étude...

Photo : A.C.
La rédaction

Pollution : L'enquête fracassante d'un lanceur d'alerte dans les calanques de La Ciotat

A la veille de la saison estivale, "Jacques89" a mené un vrai travail d'investigation dans les calanques de La Ciotat : "le risque de gastro est grand"

C'est avec le pseudo "Jacques89" qu'un lanceur d'alerte a mené un vrai travail d'investigation dans les calanques de La Ciotat. Cet ancien professionnel du BTP et cadre dans la fonction publique vient de publier ses conclusions, sur le blog "liberté d'expression" du journal en ligne "Médiapart" "On nous vente les mérites du développement durable, on signe des chartes, on édite des plaquettes à grand renfort de greenwashing pour écolo-naïf mais on ne sait toujours pas faire fonctionner nos stations d'épuration. Après une multitude de programmes aux financements pharaoniques le PNC reste la poubelle de la Métropole faute d'une politique nationale du contrôle industriel saccagée par nos élus" lance t-il.

Dans son enquête, le lanceur d'alerte s'étonne d'une situation qui dure depuis des années, malgré des mises en demeure relatives à une demande de mise en conformité de la station d'épuration de La Ciotat "En juillet 2018, un nouveau déversement est constaté à la sortie de la station de La Ciotat. Il n'y a pas trace de cet évènement dans la presse ni en mairie. Il est probable que ces rejets illicites aient perduré jusqu'au 2 mars 2019 où un constat a fait l'objet d'une vidéo" [...] "En conclusion, pour les familles qui veulent prendre leurs vacances dans ce secteur d'une beauté exceptionnelle... il est préférable de ne pas se baigner. Passez l'info !".

"Jacques89" s'appuie également sur des vidéos diffusées sur YouTube, montrant le déversement des eaux usées visiblement non traitées et en état brut avec "lingettes et excréments" dans la calanque d'Espinon, située à proximité de celle de Figuerolles à La Ciotat. Une pollution confirmée selon le lanceur d'alerte, pas plus tard, que le 30 avril 2019.

04 02 step la ciotat 30 04 19Propagation de la pollution selon le lanceur d'alerte. Peut-être un début de réponse aux fermetures répétitives des plages l'été... - (Photo : Jacques89 -DR)

RISQUE DE GASTRO

"J'ai tracé le parcours de la pollution qui résulte des dysfonctionnements de la station d'épuration (14000 m³/jour). Globalement, elle suit la trace sombre présente sur l'image Google sensée représenter une différence de relief. Les points de prélèvements d'eau destinés aux analyses en vue de définir la qualité de la baignade (les plages) semblent épargnés. C'est probablement la raison pour laquelle il est rare que la baignade soit interdite. Par contre, pour les amateurs de plongée notamment autour de l'Ile Verte (face au port) et à la pointe de la calanque de Figuerolles, le risque de gastro est grand" précise t-il.

Le lanceur d'alerte a écrit au maire de La Ciotat, sans réponse à ce jour, il a aussi, contacté pas moins de 38 journalistes ou organes de presse dont Radio La Ciotat Fréquence Nautique, 3 collectivités : La Ciotat, Ceyreste (également reliée à la station), La Métropole Marseille Provence, les préfectures 13 et 83, 2 Etablissements publics : Agence de l'eau, Office international de l'eau, 5 associations de défense de l'environnement, 7 partis politiques (21 élus des Bouches du Rhône au total) et 8 membres de l'Elysée.

"S'ils sont aussi rapides pour le Climat, la nature aura réglé le problème avant eux" conclu le lanceur d'alerte...

L'intégralité de l'enquête de "Jacques89" à lire => ICI

Photo : Capture d'écran "Jacques89"

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).