logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Municipales à La Ciotat : "100 euros pour végétaliser votre façade"

Le mouvement "Les Ciotadens" présidé par Lionel Giusti propose une "carotte" pour remplacer le gris du béton par le vert des végétaux. 

Une prime environnementale d'un montant de 100 euros (tous les cinq ans) pourrait être octroyée aux habitants de La Ciotat désirant végétaliser leur façade ou leur balcon. Voilà la nouvelle proposition du mouvement citoyen "Les Ciotadens" qui vise à faciliter une présence plus importante de la végétation en ville. Cette prime est plutôt encourageante puisque celle-ci peut représenter les trois quarts de la facture relative aux travaux effectués  !

"LES CIOTADENS" ENCOURAGENT LA VERDURE

Après ces derniers épisodes de canicule en Europe, le constat est plutôt préoccupant. En effet, il semble ne pas y avoir assez de végétal en ville et sur le port. Et pourtant, nous évoquions récemment le fait qu’un arbre mature était capable d’évaporer jusqu’à 450 litres d’eau, soit l’équivalent de cinq climatiseurs qui tourneraient pendant une vingtaine d’heures  ! Outre la présence d’arbres, la végétalisation des toits et des façades peut également faire son effet. C'est ce que propose le mouvement "Les Ciotadens" en cas de victoire à La Ciotat, aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020.

Après l'idée de planter et baptiser un arbre à chaque nouveau-né ciotaden, la prime à la végélisation confirme le virage au vert du mouvement citoyen "Les Ciotadens" dans le cadre de la préparation de son futur programme municipal.

LionelMatagots

POURQUOI VÉGÉTALISER FACADES ET BALCONS ?

Une plante grimpante peut faire office de protection de la façade contre l’humidité. Par ailleurs, il est question d’une meilleure isolation thermique et acoustique du bâtiment. De plus, une amélioration du microclimat autour des bâtiments, avec rafraîchissement et humidification de l’air ambiant. D’autres aspects positifs peuvent être cités : fixation des poussières et polluants, enrichissement de la biodiversité ou encore l’esthétique. Toutes les conditions et détails du règlement sont disponibles dans une publication sur le site internet du mouvement "Les Ciotadens".

végétaux en ville

Lionel Giusti propose d'organiser une table ronde avec les bailleurs et les syndics afin que chacun prenne ses responsablités face aux conséquences alarmantes du réchauffement climatique, d'autant que le président des "Ciotadens" met aussi en avant l'esthétique paysagère et la biodiversité. 

Lorsqu'on pose la question qui va payer ? "Administrer une ville c'est faire des choix et c'est aussi taper à la porte des partenaires, mon passé de VRP va certainement m'aider..."  sourit Lionel Giusti avant d'ajouter "la prochaine guerre sera écologique, nous commençons en subir les effets et ce n'est qu'un début. Par conséquent, il y a une prise de conscience et je ne doute pas un seul instant que l'Etat et l'Union Européenne restent indifférents aux communes qui souhaitent s'engager dans la protection environnementale".

Photo : Illustration 

La rédaction

La Ciotat : Une fin de semaine caniculaire

Ce jeudi, le temps sera à nouveau sec, ensoleillé et de plus en plus chaud...

Les températures vont à nouveau atteindre des records de chaleur aujourd’hui sur La Ciotat et les communes voisines. Il soufflera un vent faible à modéré d’ouest à sud-ouest qui tournera vers le nord jusqu'à 35 km/h l’après-midi.

UNE FIN AOÛT JUSQU'A 37°C !

Ce matin les maximales atteignent déjà 25°C et le record de la semaine est attendu cet après-midi avec une pointe à 37°C au soleil.

Sur les plages de Cassis, La Ciotat et de St Cyr sur Mer, l'eau de mer est à 26°C et on attend pas moins de 30°C sous les parasols.

Ce soir et durant la nuit, le temps restera sec. Le ciel restera clair le mercure ne descendra pas en dessous des 26°C vers 21h et 24°C dans la nuit avec un vent de Sud modéré jusqu'à 25 km/h.

Des conditions météo qui se maintiendront demain et samedi. Pensez à vous désaltérer, ne vous exposez pas au soleil entre 12h et 16h et évitez les efforts physiques.

Photo : CB

La rédaction

La Ciotat : Des sacs d’amiante exposés à l’air libre inquiètent des riverains.

Les travaux pour construire l’hôtel de luxe ont débuté cet été, enchaînant une nouvelle polémique dans une opération de désamiantage.

Les travaux pour construire le futur hôtel de luxe en front de mer, face au nouveau port de plaisance, à La Ciotat, ont commencé cet été, dans la plus grande discrétion. Pour l’heure, il s’agit de débarrasser l’intérieur de l’ancienne caserne des pompiers ainsi que celui de l’ancienne gendarmerie. Un chantier qui selon nos informations, est suivi par une maîtrise d’œuvre et fait l'objet d'un plan de retrait déposé auprès de la CARSAT et de la DIRECCTE.

Cependant, ce mercredi «La Marseillaise» révèle que des sacs à déchets contenant de l’amiante seraient exposés à l’air libre sur le site et plus précisément sur l’ancien parking de l’école élémentaire située à proximité sans pour autant que les riverains en soient informés.

Une information qui ne passe pas inaperçue à La Ciotat et qui soulève des interrogations. La ville est en effet, toujours traumatisée après les victimes de l’amiante aux chantiers navals, il y a quelques années.

Cour L Marin

Autre inquiétude, c’est la proximité l'opération de désamiantage qui se déroule à quelques dizaines de mètres seulement, de la cour de l’école Louis Marin (photo ci-dessus) et à quelques jours de la rentrée…

Photo : CB
La rédaction

La Ciotat : Il battait sa femme atteinte de la maladie de Parkinson

« Gifles, nez cassé, bras et crâne ouvert… » Le septuagénaire violent a écopé de quatre ans de prison dont deux ferme.

Un homme âgé de 71 ans domicilié à La Ciotat, a récemment été condamné par le tribunal correctionnel de Marseille à quatre ans de prison dont deux ferme avec mise à l’épreuve.

L’enquête et l’audience ont démontré que le prévenu portait régulièrement des coups sur son épouse. « Gifles, nez cassé, bras et crâne ouvert… » sur une femme atteinte de la maladie de Parkison, rapporte « La Provence ».

A la barre, le septuagénaire n’a toutefois pas reconnu la totalité des faits sans convaincre pour autant le tribunal qui a retenu une violence conjugale devenue « habituelle » au fil des années et ajouté l’interdiction de séjourner dans le département des Bouches du Rhône pendant cinq ans.

Photo : Illustration
La rédaction

La Ciotat : Les gilets jaunes reprennent du service au péage

Pour l’acte 41 à La Ciotat, les manifestants ont à nouveau investi le péage autoroutier et ont levé les barrières.

Comme à Bandol, les gilets ont repris les opérations « péages gratuits ». Pour célebrer leur "acte 41", plus d’une cinquantaine de manifestants ont investi samedi à La Ciotat, le péage autoroutier situé en entrée et sortie de ville.

Ils ont levé les barrières avant d’être délogés en fin d’après-midi, par la police nationale.

A quelques jours de la rentrée, les gilets jaunes Ciotadens maintiennent leurs revendications et veulent sensibiliser l’opinion publique.

Photo : CB – (archives)
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).