logo frequence

facebooktwitteryoutubeliveplayer

Image

Municipales 2020 : pour voter, vous pouvez aussi, vous inscrire en ligne !

Les électeurs ont jusqu'au 7 février 2020 pour s'inscrire ou vérifier si leur nom figure sur les listes électorales pour pouvoir voter en 2020. Aux municipales de 2014, près d'un ciotaden sur deux ne s'est pas rendu aux urnes.

Pour voter aux élections municipales des 15 et 22 mars 2020, il faut être inscrit ou avoir demandé son inscription sur les listes électorales de la commune au plus tard le vendredi 7 février 2020.

L’inscription sur les listes électorales, même si elle est obligatoire, relève d’une démarche volontaire de l’électeur qui doit déposer lui-même sa demande d’inscription ou de modification.

Les citoyens de l’Union européenne résidant en France peuvent s’inscrire sur les listes électorales complémentaires de la commune pour voter en France lors des élections municipales et/ou européennes.
Les modalités d’inscription.

Se présenter soi-même ou par l’intermédiaire d’un tiers dûment mandaté (attestation sur papier libre) au service des Élections du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 sans interruption

Demander son inscription par courrier, en renvoyant à la mairie le formulaire CERFA dûment complété et une copie des pièces justificatives mentionnées ci-après :

Hôtel de ville – Service affaires générales
Rez-de-chaussée - Rond-point des Messageries Maritimes 
13600 La Ciotat 

Déposer son dossier d’inscription en ligne, en créant son compte sur le site www.service-public.fr, un service gratuit, facile, sécurisé et accessible en continu. Il est indispensable de disposer des pièces justificatives numérisées pour effectuer cette démarche en ligne.

Les pièces à produire :

> Pièce d’identité en cours de validité
> Justificatif de domicile nominatif de moins de 3 mois dans la commune (factures de consommables type électricité, gaz, eau, téléphone fixe uniquement ou facture de box internet, quittance de loyer émanant d’une agence).

Pour les personnes hébergées chez un tiers : Il est exigé en plus des documents ci-dessus, la carte d’identité et une attestation de votre hébergeant.

Pour les jeunes majeurs de moins de 26 ans habitant toujours chez leurs parents, une preuve du lien de filiation est demandée (livret de famille) en plus du justificatif de domicile.

La carte électorale

Lors du dépôt de la demande d’inscription sur les listes électorales, un reçu est délivré.
Les cartes électorales sont ensuite distribuées par pli postal dans les jours précédant le scrutin.
Les cartes qui n’ont pu être remises par ce biais sont tenues à disposition de leur titulaire le jour du scrutin au bureau de vote, sur présentation d’un titre d’identité.

Pour les électeurs qui ont déménagé dans la commune

En cas de changement d’adresse, même s’il n’y a pas eu de changement de commune, vous devez le signaler directement au service des élections de la mairie ou sur le site du service-public en suivant le lien suivant en joignant un justificatif de domicile de moins de 3 mois à la nouvelle adresse.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1372

Si vous ne faites pas cette démarche, votre carte d’électeur ne vous sera pas distribuée et votre bureau de vote restera inchangé. Rectification de l’état civil figurant sur la carte électorale. Si l’état civil figurant sur votre carte électorale comporte une erreur, vous pouvez en demander la correction par écrit au Répertoire National d’Identification des Personnes Physiques (RNIPP) diffère selon votre situation.

Si vous étes né en France, vous pouvez vous rendre sur le sur le liens suivant en vous munissant d’un acte de naissance et de votre numéro de sécurité sociale
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1372

Si vous êtes né à l’étranger le service des élections de la mairie se tient à votre disposition pour vous aider dans cette démarche du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30 sans interruption (muni de votre acte de naissance et de votre numéro de sécurité sociale) au 04 42 08 87 62

Interroger sa situation électorale

Un nouveau service permet à chaque électeur de se renseigner sur sa commune d’inscription et sur le bureau de vote dans lequel il est inscrit pour voter. Il permet de vérifier que vous êtes bien inscrit (e) dans votre commune avant de se rendre aux urnes : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

Photo : CB
La rédaction

La Ciotat : Les travaux nocturnes de la voie douce, empêchent les riverains de dormir

Sur l’avenue Guillaume Dulac, les riverains n’arrivent plus à dormir la nuit. En cause, le prolongement de la voie douce.

Vivre près d'un chantier n'est pas de tout repos pour le voisinage. Même si les travaux ne sont pas amenés à s'éterniser, les troubles qu'ils entraînent peuvent porter atteinte aux riverains et lorsque cela se produit la nuit, les nuisances deviennent rapidement insupportables.

Marteau-piqueur, bruit assourdissant d'une pelleteuse en marche, vibrations… Depuis plusieurs semaines, les habitants de La Ciotat domiciliés sur l’avenue Guillaume Dulac, à hauteur du futur passage piéton de la voie douce, n’arrivent plus à dormir comme en témoigne la vidéo (ci-dessous) filmée par une riveraine.

En cause ? Les travaux relatifs à la construction du prolongement de la voie douce qui doivent être terminés avant le 1er tour des élections municipales en mars 2020…

Selon nos informations, les entreprises présentent sur le chantier le voie douce, seraient autorisées à travailler de jour comme de nuit « pour éviter de perturber la circulation le jour ».

Cependant, la dérogation permettant de dépasser les horaires fixés par les arrêtés municipaux n’autorise pas tout. En effet, les encombrements des parties communes ou le vacarme d'un marteau piqueur, s'ils dépassent ce qui est "normalement" admis, représentent dans ce cas, des "nuisances anormales de voisinage d'un chantier" et peuvent par conséquent, faire l’objet d’un dépôt de plainte.

Les sanctions juridiques peuvent aller de la simple amende fixée aux environs de 1 500 € à l'arrêt pur et simple des travaux.

Photo : CB
La rédaction

La Ciotat : Le « futur village du Yachting » va-t-il créer des emplois "locaux" ?

Un futur village des entreprises dédiées aux métiers du yachting, va être édifié à l’emplacement de l’ancienne école de soudure du chantier naval. Reste à savoir si les Ciotadens en profiteront…

« Un appel à projets pour faire revivre un emblème des anciens chantiers va être lancé » a annoncé hier La Ciotat shipyards (ex Semidep) à l’occasion de la pose de la première pierre, du nouveau village d’entreprises.

La rénovation d’une nef historique pour finir en « Yachting Village ». Dédié aux métiers du yachting, le futur village des entreprises sera composé de 12 000 m2 de locaux. Il sera édifié à l'emplacement de l'ancienne école de soudure du chantier naval.

Un projet qui selon les annonces "politiques", devrait créer à terme 200 emplois.

Reste à savoir si les futures embauches proposées seront précaires ou pas et si les demandeurs d’emplois Ciotadens en profiteront. En 2019, le taux de chômage à La Ciotat reste élevé et continue de dépasser la moyenne nationale...

Photo : CB – (archives)
La rédaction

Intempéries : Déluge à La Ciotat !

De fortes pluies et des orages s'abattent actuellement sur La Ciotat.

Après l'Hérault et l'Aude, les intempéries se sont dépassées vers l'Est, provoquant ce mercredi après-midi de fortes précipitations assorties d'orages dans les départements des Bouches du Rhône et du Var.

Aux alentours de 17h, c'est un véritable déluge qui s'est abattu sur La Ciotat en moins d'une heure.

Déluge laciotat221019

Ces intempéries provoquent actuellement des inondations dans plusieurs quartiers de la ville et d'importantes perturbations sur les routes comme le montre la photo ci-dessus sur l'avenue Gery (Merci à Christophe G.). Les sapeurs-pompiers du centre de secours La Ciotat Ceyreste sont en alerte.

Photo : CB
La rédaction

La Ciotat : L’ancienne caserne des pompiers à coups de tractopelle

Après l’ancienne gendarmerie, c’est au tour de la caserne des pompiers d’être démolie. Une page se tourne.

Dans le cadre de la construction du futur hôtel de luxe sur le boulevard Anatole France à La Ciotat, la phase de démolition a été entamée. Après le bâtiment qui abritait la société des eaux et la gendarmerie, le tractopelle s’en est pris ce mercredi, à l’ancienne caserne des pompiers.

C’est en 2004, que la caserne des pompiers du boulevard Anatole France a été transférée au centre de secours La Ciotat Ceyreste situé sur l’avenue Émile Bodin à La Ciotat.

L’ancienne caserne dont la ville était propriétaire, a servi temporairement d’entrepôt pour les services techniques municipaux avant d’être vendue à un promoteur dans le but de construire un hôtel de luxe.

L’ancienne salle des fêtes « Jean Graille » qui est devenue sous la municipalité Lafond en 1992, le « théâtre du Golfe » devrait subir le même sort, d’ici la fin de la semaine.

Une fois "table rase" sur le passé, suivra la construction toujours vivement contestée par les riverains, d'un l’hôtel de luxe à l’architecture imposante essentiellement composée de béton et de verre avec vue imprenable sur le golfe d’amour.

Une page se tourne…

Photo : Fréquence Nautique
La rédaction

En savoir plus => Faits-divers, société, culture, politique, sport... Ecoutez l'actualité de La Ciotat & environs sur Radio La Ciotat Fréquence Nautique - 107 FM, édition locale à 9h, (rediffusion à 12h15, 16h30 et 19h).